3 films de mafieux cultes


Les films de mafieux exercent un aura particulier sur le spectateur et ont eu fort impact sur la pop culture, notamment sur le monde du hip-hop qui en a fait sa filmographie favorite. Ils cherchent à dépeindre la violence et le caractère antipathique de ces personnages, mais ne peuvent s’empêcher de les rendre un minimum sympathique. Une sorte de fascination pour le gangster en somme. Pourtant, la chute de ces anti-héros est souvent dramatique. Si vous ne les connaissez pas encore, voici les 3 films de mafieux qu’il faut absolument avoir vu.

Le Parrain

Divisé en trois parties, le Parrain est la référence du genre. Il s’adresse directement à notre imaginaire en mettant en scène, à travers la famille Corleone, la mafia sicilienne traditionnelle ayant émigrée aux Etats-Unis. Oeuvre de référence de Francis Ford Coppola, elle montre aussi l’évolution d’un milieu confronté à l’apparition du trafic massif de drogues dans le grand banditisme. Dans une ambiance dramatique digne d’une pièce de théâtre, les dialogues sont de véritables joyaux du cinéma.

Scarface

Incarné par Al Pacino, Tony Montana a été élevé au rang d’icône. Le but de Scarface n’est pas de verser dans le réalisme à la manière du Parrain mais plutôt de produire une sorte de « film défouloir ». Une caractéristique qui lui aura valu d’être descendu par la critique à sa sortie. Scarface, simple valorisation gratuite de la violence ou oeuvre cinématographique majeure ? La question est ouverte mais on peut néanmoins voir plusieurs qualités au film de Brian de Palma. Tony Montana marque tout d’abord une rupture totale avec l’image élégante du gangster incarné par Marlon Brando, pour le transformer en un personnage incontrôlable. Celui-ci doit passer d’un monde communiste où il était noyé dans la masse à un univers capitaliste où il doit tout posséder pour s’affirmer. Le capitalisme est donc vu comme le géniteur indirect de ses propres problèmes.

A lire aussi :  Joe Hisaishi, le compositeur du studio Ghibli

Scarface le film

Les Affranchis

On arrive sur les terres de Martin Scorsese, américain d’origine sicilienne qui dresse un portrait très réaliste de la mafia italo-américaine. Le trio Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci est simplement splendide, reflétant chacun une facette différente du milieu. Le scénario est solide, en s’appuyant sur l’histoire vraie d’Henry Hill, et bénéficie d’une réalisation fantastique. Martin Scorsese ne déroge pas à son schéma habituel : l’ascension, la chute et la rédemption. Cet environnement négatif est enchanté en montrant tous les avantages dont bénéficient ces arrivistes, puis la démonstration devient réellement crue… Un schéma que l’on retrouve de nouveau dans le loup de Wall Street, ou comment en montrer l’aspect fascinant pour mieux le descendre en flèche.

Dans un registre légèrement différent, on peut citer le film Gomorra. Il montre l’autre facette de la mafia : ses conséquences sur la vie de population. Une manière efficace de rapidement remettre les pieds sur terre…

1 comment

Add yours

+ Leave a Comment