Le Centre Pompidou revisite Magritte et sa trahison des images


Une partie de l’équipe d’Art Juice a eu le plaisir d’être invitée par le Centre Pompidou pour visiter en avant-première l’exposition « Magritte, la trahison des images » : une belle occasion de découvrir une autre facette de l’artiste. Le commissaire de l’exposition Didier Ottinger, qui a été interviewé par le Figaro, a choisi un nouvel angle d’attaque, autre que celui du surréalisme, pour présenter un Magritte plus rationnel et philosophe, s’appuyant sur des échanges avec les grands penseurs de son temps et des références à des mythes plus anciens comme l’allégorie de la caverne de Platon.

magritte-exposition-centre-pompidou

© Vincent Nagot

Magritte doué de raison

Cette découverte d’un Magritte rationnel et raisonné aux détours de l’exposition, dont les oeuvres résultent d’un véritable travail de réflexion philosophique, nous apparaît alors comme limpide. La thèse est en effet défendue avec brio par le choix des tableaux exposés par Didier Ottinger. S’il a tout fait pour caler les oeuvres phares de l’artiste afin de satisfaire un public exigeant, il a fallu en écarter d’autres qui ne collaient pas avec le propos pour afficher une solide cohérence.

« Mes tableaux sont des pensées visibles. Ces pensées sont formées exclusivement par les figures que le monde m’offre. Ces figures sont réunies dans un ordre qui évoque le mystère. Ma conception de l’art de peindre ne consiste pas pour moi à traiter un sujet d’une manière qui serait originale ou fantaisiste. Il s’agit de découvrir quelque chose que l’on puisse décrire avec le plus de précision possible. » René Magritte

On a également le plaisir de pouvoir lire quelques lettres de la correspondance de Magritte avec ces philosophes qui comptent : le célèbre Michel Foucault, Chaïm Perelman professeur de logique et chef de file de l’Ecole de Bruxelles ou encore Alphonse de Waelhens qui a fait connaître Martin Heidegger en France par ses traductions. La qualité des échanges est  surprenante et de haute volée.

magritte trahison des images exposition

Livres et échanges philosophiques de René Magritte, © Vincent Nagot

Les affinités électives

Pour effectuer sa démonstration, l’exposition s’appuie énormément sur les tableaux de Magritte montrant des associations de mots ou d’objets. Ce sont ces fameuses « affinités électives » qui ont débuté par l’association d’un oeuf et d’une cage, vraiment captivantes et efficaces pour le public. Celle choisie pour illustrer l’exposition et que vous retrouvez en une de l’article révèle d’ailleurs du pure génie. Magritte « pense en images » et exprime son  raisonnement grâce à des rapprochements selon des principes mathématiques et dialectiques.

Les affinités électives

Les affinités électives

magritte-trahison-images-exposition-2

© Vincent Nagot

Magritte s’éloigne donc du mouvement surréaliste français qui misait alors sur la psychologie et l’imaginaire pour obtenir des associations d’idées inconscientes. Salvador Dali et René Magritte partagent finalement peu de choses dans leurs méthodes de travail. L’exposition peut également compter sur une mise en scène très épurée, mettant avant tout en avant les oeuvres elles-mêmes, et accompagnées d’explications concises et fouillées, dont une excellente chronologie présente dès l’entrée.

A lire aussi :  Une Eglise psychédélique par Miguel Chevalier

« Magritte, la trahison des images » est enfin l’occasion de s’interroger sur le pouvoir mensonger de la représentation, souligné à de multiples reprises par le mythe de la Caverne de Platon, et expliquant le nombre réduit d’objets utilisés par Magritte dans ses tableaux pour exprimer directement sa pensée en images. Une interrogation toujours pleinement valables aujourd’hui où nous sommes inondés par un flux incessant d’informations composé majoritairement par des images qui ne sont jamais neutres et objectives.

Plus d’informations sur le site officiel du Centre Pompidou.

Quelques oeuvres présentes dans l’exposition

magritte la colère des dieux

La colère des Dieux

magritte variante de la tristesse

Variante de la tristesse

magritte la durée poignardée

La durée poignardée

magritte la décalcomanie

La décalcomanie

magritte la condition humaine

La condition humaine

Categories

+ There are no comments

Add yours