Choi Xooang crée des sculptures d’un réalisme cauchemardesque


Né en Corée du Sud dans les années 70, l’artiste Choi Xooang réalise des sculptures à la fois réalistes et étranges. Étrange peut vous sembler un mot vague pour décrire ses créations, mais il faut les avoir vues pour comprendre pourquoi nous utilisons ce mot. Elles représentent toutes des corps ou des parties du corps humain, ou n’en reprennent que certains de ses traits pour ressembler à des créatures malsaines à la limite du monstre.

Choi Xooang a une technique véritablement éprouvée. Le sculpteur retranscrit par exemple très bien le mouvement. Cela lui permet de placer dans des positions improbables un corps parfaitement reconnaissable et identifiable, explorant les dimensions sombres et les névroses de l’homme qui interpelleront n’importe quel observateur. S’il va effectivement souvent dans le gore, Choi s’intéresse aussi à l’introspection et au repli sur soi dans certaines de ses œuvres.

Comme l’expliquait la revue Entre, les jeunes artistes coréens comme Choi Xooang ont profité du dynamisme économique du pays depuis une vingtaine d’années qui a aussi impulsé un dynamisme artistique. Nous l’avons d’ailleurs vu avec l’industrie cinématographique. L’excellent film Mademoiselle de Park Chan-Wook a par exemple eu une distribution mondiale. Le secteur a aussi su saisir l’opportunité créée par l’essor de la Chine. De belles perspectives à suivre de près !

A lire aussi :  Les origamis de Hoang Tien Quyet

Categories

+ There are no comments

Add yours