Critique de World War Z


World War Z a réalisé une campagne de communication très impressionnante mais ce blockbuster américain vaut-il vraiment le coup ? Eh bien non… Malgré un casting de classe mondiale et un gros budget, World War Z peine à trouver ses marques et finit par être maladroit. Littéralement indigne du livre qui lui a servi de source.

Pourtant le choix d’adopter un roman de Max Brooks du même nom était une bonne idée mais la nature des textes demandait une adaptation bien dosée ce que World War Z ne parvient pas à trouver. Ce qui aboutit à un des films de zombies les plus ennuyeux jamais tournés…

Retour sur les synopsis

World War Z synopsis

World War Z met en scène Gerry Lane, un employé de l’ONU incarné par Brad Pitt qui voyage à travers le monde pour tenter de stopper une grave pandémie transformant les gens en zombies. Résultat, la majorité des terres habitables sont devenues des friches désertes et la population non-infectée devient folle. Lane va vite apprendre que l’infection ne va pas être aisée à endiguer et comble du désespoir il craint pour sa famille.

Un rythme (trop) frénétique et une réalisation bâclée

World War Z est bien trop direct et mise tout sur l’action pure avec une construction sans grande cohérence au risque de frustrer le spectateur. C’est particulièrement visible lors de l’introduction qui nous montre une course-poursuite en voiture de 5 minutes où la caméra se ballade au hasard aux alentours. Tout va trop vite dans World War Z. Il est trop frénétique dans son envie de convaincre rendant l’action illisible.

A lire aussi :  Ryan Gosling en une sélection de 5 films

effets spéciaux world war z

Le budget de 200 millions de dollars devient alors choquant quand on voit le résultat techniquement bâclé. Rien que la décision de tourner dans des endroits sombres nuit gravement à la 3D qui est déjà assez inutile. Quant aux effets visuels, ils sont scandaleusement bas de gamme pour un prix aussi exorbitant. En particulier les hordes de zombies qui font pâle figure au niveau du rendu.

Pas très gore, pas très fun

Ne cherchez pas dans World War Z de sang qui gicle ou autres événements gores comme dans Walking Dead qui mise sur le même genre apocalyptique/zombies. Le film va donc complètement à revers de ce que le public attend… Le réalisateur coupe d’ailleurs toutes les scènes qui pourraient être choquantes mais colleraient bien au scénario.

Brad Pitt World War Z

S’il n’y a pas de scènes gores, ne vous attendez pas non plus à des moments un peu fun pour oublier les multiples défauts de World War Z. La narration est particulièrement exaspérante avec des personnages idiots. A commencer par un personnage secondaire qui réussit à se tirer une balle dans la tête en trébuchant. On se demande encore si c’était censé être drôle… En tout cas, avec des événements aussi caricaturaux il est impossible de prendre au sérieux le carnage orchestré dans ce film.

A lire aussi :  La trilogie du Hobbit remontée en un film de 4 heures

World War Z ne s’attarde pas même sur le personnalité de Gerry Lane en faisant le strict minimum comme pour les autres personnages sur le plan psychologique ce qui aboutit à une totale indifférence vis à vis de leur sort et une fin très prévisible. Même les performances des acteurs comme celles de Brad Pitt sont fades. On dirait qu’ils sont désintéressés de l’histoire.

World War Z est un échec quasi-absolu. Cela ne fonctionne pas tout simplement. Tant au niveau du divertissement que de la tension que devrait ressentir le spectateur face à une menace sur l’existence même de l’humanité.


+ There are no comments

Add yours