Deux jeux, une passion. Quelques conseils pour passer de Starcraft au poker


Y-a-t-il un lien de causalité directe entre les étoiles de Starcraft et le poker? Apparemment oui. En effet, on assiste depuis quelques années à une augmentation significative du nombre de (bons) joueurs du fameux jeu vidéo de stratégie en temps réel (RTS) qui décident de se convertir au non moins célèbre jeu de cartes.

Certains parlent déjà d’un phénomène et estiment que la tendance pourrait s’intensifier. Prenons l’exemple marquant de Bertrand « ElkY » Grospellier, un français bien connu des pro-gamers pour sa maîtrise de Starcraft, faisant de lui le premier européen à percer dans le circuit professionnel de Corée du Sud. Il a très vite été repéré au début de sa nouvelle carrière par PokerStars, qui a décelé son potentiel après qu’il ait obtenu le record du monde du nombre de tables jouées simultanément en ligne en une heure. Depuis 2002, il a remporté les plus grands tournois internationaux.

Lim Yo-Hwan poker

 

Plus récemment, un autre expert reconnu de Starcraft, Lim Yo-Hwan, plus connu sous le nom de BoxeR, annonçait fin 2013 sa retraite de la scène de Starcraft pour s’adonner à son tour au poker professionnel. Bien que ses apparitions sur le circuit devraient se limiter à des tournois de l’Asian Poker Tour et quelques events des World Series, la comparaison avec ElkY vient tout de suite à l’esprit. Tous deux encouragent les joueurs de Starcraft à marcher sur leurs traces.

A lire aussi :  Les meilleurs sites de crowdfunding pour votre projet artistique

Quelles sont les motivations qui ont alimenté cette reconversion ?

Tout d’abord, on a affaire à deux jeux de stratégie hautement compétitifs qui nécessitent des mêmes attributs identiques. On citera en premier la résistance au stress. En compétition, les joueurs de Starcraft font face à une pression énorme. La nécessité d’être le meilleur dans un environnement très particulier permet donc aux pro-gamers de développer la force mentale pour devenir d’excellents joueurs de Poker, domaine dans lequel il est vital d’arriver à garder son calme et à rester concentré. Il faut par ailleurs faire preuve de volonté, d’efficacité, de créativité et de discipline.

Outre la passion du jeu, deux autres points communs entre les jeux expliquent l’attrait de passer de l’un à l’autre. D’une part, l’anticipation des mouvements de son adversaire et la planification des siens : cela donne une importance particulière au facteur psychologique et humain, beaucoup plus marqué au poker. D’autre part, la rapidité et la précision. Jouer à Starcraft à haut niveau requiert un nombre d’Actions Par Minute exceptionnel. Dans cette logique, on peut dire que Starcraft prépare idéalement au poker en ligne puisque l’aspect « temps réel » qui le caractérise demande des prises de décisions quasi-instantanées et des clics extrêmement rapides. Ses joueurs disposent d’une excellente synchronisation motrice qui leur permet de jouer sur de nombreuses tables simultanément sans perdre en efficacité.

A lire aussi :  Samsung veut prendre ses distances avec Android grâce à Tizen

Elky poker multi

 

En revanche, le poker possède un avantage non-négligeable sur Starcraft : les heures passées à y jouer. Un bon joueur de poker doit certes s’investir de nombreuses heures mais il est possible, au final, d’avoir un programme plus régulier.

En France, les salles de poker en ligne gratuit comme PokerStars perçoivent depuis un certain temps le monde des rois de la manette comme un vivier de potentiels férus de poker. Outre l’association entre PokerStars et ElkY, Winamax s’efforce aussi de tisser des liens étroits avec ceux-ci, en développant des partenariats (comme avec la communauté Millenium) ou encore en les conviant à ses événements live. Il n’est donc pas improbable d’assister à l’avenir à d’autres collaborations de ce type.

 

Categories

+ There are no comments

Add yours