Jean-Michel Basquiat : l’enfant terrible de l’underground


Avant d’écumer les rues de New-York, Jean-Michel Basquiat tire ses origines d’Haïti et de Porto-Rico. Très rapidement, il deviendra célèbre et impressionnera par son style spontané, que l’on qualifiera comme pionnier d’un mouvement désormais très célèbre : l’underground. Il va côtoyer de nombreuses personnalités artistiques de son époque, dont Andy Warhol avec qu’il se lia d’amitié.

United Estrella peinture jean-Michel Basquiat

United Estrella

Des débuts difficiles puis la reconnaissance

Jean-Michel Basquiat devait composer avec les moyens du bord dans un Lower Manhattan peu accueillant. Il travaillait sur des objets trouvés au hasard et des outils sommaires. Rapidement, de nombreuses personnes s’intéressent à ce marginal. Annina Nosei est de celles-là, elle réalisera sa première exposition de grandes peintures acryliques à New-York en 1982.

S’ensuit un parcours international : la « Documenta 7 » à Cassel en Allemagne où il est le plus jeune artiste du haut de ses 21 ans. Ensuite, il va se rendre à Zurich pour sa première exposition personnelle en dehors des Etats-Unis à la galerie Bruno Bischofberger. Jean-Michel Basquiat détonne par son style qui alterne graffitis, peintures, traits, écritures…

 

Untitled head jean-Michel Basquiat

Untitled Head

 Le Néo-expressionisme de Basquiat

Jean-Michel Basquiat fait également partie de la vague néo-expressionniste Occidentale. Elle fait la part belle à la peinture figurative en adoptant un style provocant, lourd en sentiments qui est notamment marqué par un retour à la gestualité dont Basquiat est un spécialiste. En effet, ces proches l’ayant vu travaillé ont décrit ses méthodes de travail comme chaotiques. Il se laissait entraîné par le crayon, qu’il ne tenait même pas d’une manière appropriée pour se laisser happer par son oeuvre.

L’artiste est aussi connu pour son oeuvre que ses problèmes personnels, notamment son abus de drogues divers et variés (dont l’héroïne). Il deviendra paranoïaque, s’isolera du monde et finira par mourir d’une overdose le 12 août 1988, à l’âge de 27 ans.

jean-Michel Basquiat et Andy Warhol

Jean-Michel Basquiat et Andy Warhol

L'homme de Naples Basquiat

L’homme de Naples

Hollywood Africans Basquiat

Hollywood Africans

In Italian peinture de Basquiat

In Italian

Irony of Negro policeman Basquiat

Irony of Negro policeman

Untitled Fallen Angel peinture de Basquiat

Untitled Fallen Angel

Undiscovered genius mississippi peinture jean-Michel Basquiat

Undiscovered genius Mississippi

Le film : Jean-Michel Basquiat The Radiant Child

3 Comments

Add yours
    • Yasibe Diallo

      Oui moi aussi jaime bien Basquiat par L’intermédiaire de Mon Educateur ASE Depuis ici la France je m’intéresse Vraiment a lui et toujours je fais des recherches sur lui et ces Œuvres et je trouve ces formidable Basquiat

Répondre à Keith Haring, du graffiti au pop art Annuler la réponse.