Le jeux vidéo : de loisir à média culturel et artistique


A la fin des années 50, le physicien américain William Higinbotham mettait au point « Tennis for Two », un jeu sur oscilloscope, en étant loin de s’imaginer qu’il venait de poser les premières pierres d’un nouveau média culturel. Depuis cette première création, le jeu vidéo a connu un développement fulgurant, de par ses ventes gigantesques et une reconnaissance durement acquise auprès des milieux artistiques.

Le jeux vidéo : un média, un art ?

Une sculpture créé pour un personnage de jeux vidéo

Une sculpture créée pour un personnage de jeux vidéo exposée à Art Ludique

Le jeu vidéo mêle en effet plusieurs arts grâce à ses multiples composantes : graphismes, bande-son, scénario, conception des niveaux ou encore de sa direction artistique. Il amène à ce conglomérat une dimension interactive, qui ne lui enlève en rien sa dimension artistique et, au contraire, la sublime. Des pionniers du pixels art aux artistes 3D contemporains, les talents sont légions dans le secteur, et à toutes les époques. Mais revenons au terme de média employé dans le titre de cet article, si on consulte le Larousse on obtient la définition suivante :

« Procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d’œuvres, de documents, ou de messages sonores ou audiovisuels (presse, cinéma, affiche, radiodiffusion, télédiffusion, vidéographie, télédistribution, télématique, télécommunication). »

En dépassant le terme usuel réservé aux médias de masse (c’est à dire ceux qui informent le grand public comme les journaux), il est très simple de comprendre que le support jeu vidéo permet la transmission d’une oeuvre artistique constituée de multiples composantes comme précédemment expliqué. Le média de masse n’étant qu’un sous-ensemble de la grande famille des médias. Il s’agit également de dépasser les blockbusters comme Call of Duty ou Angry Birds, pour s’intéresser à toute une diversité de créations moins connues du grand public. Une distinction opérable dans de multiples univers culturels comme le cinéma, entre blockbusters et films d’auteur.

A lire aussi :  Zoom sur l'éditeur Focus Home Interactive

La reconnaissance du caractère artistique des jeux vidéo

Pendant très longtemps, les jeux vidéo ont eu « mauvaise presse » auprès d’une majorité de la population et des milieux institutionnels, qui n’arrivaient pas à comprendre la démarche artistique du monde vidéoludique.

assassin's creed unity

Un splendide concept art d’Assassin’s Creed Unity

Depuis quelques années, les mentalités ont évolué comme le montre l’organisation d’expositions consacrées aux jeux vidéo en France. On peut citer « Videogame Story » sur l’histoire des jeux vidéo, des titres rétros aux hits actuels, à Paris Expo en 2014. Si cette exposition a montré la richesse de l’histoire du média, « l’Art dans le jeux vidéo » organisée à Art Ludique – Le musée de septembre 2015 à Mars 2016 a réellement plongé les visiteurs dans cet « art total »  à travers plus de 800 oeuvres et installations.

Art Ludique montrait également les connexions entre jeux vidéo et cinéma qui ont participé à sa reconnaissance. Le 7ème art a d’ailleurs dû dans son histoire affronter les mêmes critiques que le jeux vidéo, car il imitait et puisait son inspiration dans des arts apparus avant lui.

« L’Hommage au 7ème Art permettra d’apprécier la passerelle culturelle et artistique entre le cinéma et le jeu vidéo, à travers des études de décors et de lumière dignes de grands films noirs, de scènes d’actions « hollywoodiennes », ainsi que l’utilisation d’acteurs mondialement connus, tels Ellen Page ou Willem Dafoe, venus spécialement à Paris prêter leurs traits et leur personnalité aux artistes d’un studio de jeu vidéo français. »

Un concept art de Dishonored

Un concept art de Dishonored

concept art okami

Un concept art pour Tengami, certainement un des jeux vidéo à la direction artistique la plus léchée

A la manière des ateliers d’artiste, les studios de développement d’aujourd’hui regorgent d’artistes, que ce soit pour la conception de l’univers et des personnages à travers la réalisation de nombreux artworks, que pour la modélisation de ces créations. Plus largement, le jeux vidéo est devenu une véritable invitation au voyage en nous plongeant dans des décors particulièrement variés : historique dans le Paris de la révolution française d’Assassin’s Creed Unity ou totalement imaginaire dans un Dragon Age Inquisition.

Categories
Tags

+ There are no comments

Add yours