La nouvelle installation de Yayoi Kusama à la triennale NGV

Plus connue pour ses multitudes de pois, Yayoi Kusama a décidé d’innover en utilisant des fleurs pour cette nouvelle installation à la triennale de la National Gallery of Victoria (NGV) de Melbourne. « Flower Obsession » démontre encore une fois la capacité de Yayoi Kusama à créer des installations visuellement marquantes et interactives.

« Flower Obsession » raconte l’intérêt de Yayoi Kusama pour l’infini et la répétition des formes qui l’ont rendu célèbre dans le monde entier. L’ensemble évoque des hallucinations auxquelles l’artiste a été exposée durant l’intégralité de sa vie :

« Tout a commencé par des hallucinations. […] Un jour, après avoir vu, sur la table, la nappe au motif de fleurettes rouges, j’ai porté mon regard vers le plafond. Là, partout, sur la surface de la vitre comme sur celle de la poutre, s’étendaient les formes des fleurettes rouges. Toute la pièce, tout mon corps, tout l’univers en étaient pleins. Et à cet instant, mon âme a été effacée… Ce n’était pas une illusion mais la réalité elle-même… » explique Yayoi Kusama

Toujours fidèle à elle-même, l’oeuvre est interactive en invitant le visiteur à poser sa propre fleur afin de l’intégrer au processus créatif et recouvrir toujours davantage l’espace disponible. Au bout de plusieurs mois, les différents éléments disposés dans la pièce comme les chaises, canapés ou tapis ne sont plus discernables sous la multitude de fleurs en référence au processus « d’oblitération » (effacement) présent dans la majorité de ses réalisations. Artiste japonaise atypique vivant depuis la fin des années 70 dans un hôpital psychiatrique, le Centre Pompidou lui avait organisé une rétrospective en 2011 qui revenait sur l’intégralité de son parcours.

Fondateur du site artjuice.net, passionné par les nouveaux médias et la culture contemporaine.