Live Report – Blow au Point Ephémère, 21/03/2017


On a chaud ce soir au Point Ephémère, tous regroupés dans l’attente de BLOW. Après notre interview, on se remet à peine de nos émotions que c’est reparti pour l’intensité, cette fois-ci musicale.

En première partie, le parfait warm-up d’InClose aka Paul-Henry Vuillemin. Plongée intégrale dans un univers visuel fictif, entre comics et jeux d’arcade. Des sonorités spatiales sous influences, à mi-chemin entre Todd Terje, Rone et Fatima Yamaha. Accompagné de spot lights déjantés, ce set d’entrée nous mène directement au téléchargement de son EP, Candy.

Revoici nos chers rois de la jungle, BLOW. En piste ça rigole plus, c’est du sérieux. Un petit côté The XX sur The Devil Remembers Me, leur tout premier titre sorti en 2015. Les quatre grands gaillards sont possédés, tous injectés d’une bonne dose d’amitié. Ils chantent en chœur un hymne venu des plaines électroniques, Fall In Deep : « Let me fall/Let me fall/Let me fall in deep ». Coups de tamtam et tintements de grelots nous invitent à bouger, nos gestes se calquent sur la danse féline de Thomas aux synthés, adepte d’une jumpology revisitée.

Soudain, on s’envole avec Quentin, le chanteur oiseau aillé. Le track Close to you est là pour nous rappeler l’importance de la douceur. On imagine un beach-volley en slow motion, une rencontre estivale, les émotions qui fusent, la relation amoureuse en version accélérée.

C’est déjà la fin, un fan inconditionnel se place au pied de la scène et s’improvise en chauffeur de salle « Allez-y : Une autre ! Une autre ! ». Fall In Deep résonne une seconde fois, BLOW donne tout sur scène. On entonne les paroles jusqu’à la sortie, avant de s’offrir une balade nocturne aux bords du canal, la tête dans les étoiles.

Crédits photographiques: Samuel Berthet.

SETLIST

THE DEVIL REMEMBERS ME

DON’T WAIT

FALL IN DEEP

ZEPHYR

YOU KNOW

CALL THE YOUTH

KILL ME ON THE MOON

CLOSE TO YOU

THE WAY WE DO

FALL IN DEEP

+ There are no comments

Add yours