Luca Tomboloni capture des paysages particulièrement épurés


Le photographe originaire de Milan Luca Tombolini s’est intéressé aux paysages primaires tels que des déserts et des montagnes pour aboutir à des réalisations épurées au format large. 

En parallèle, il a adopté un traitement dégradé tirant sur les couleurs pastels et combine les différentes formes naturelles de manière symétrique. Luca Tombolini explique ainsi vouloir revenir aux origines de notre environnement, où l’homme n’avait pas encore colonisé l’espace par ses installations divers et variées, dans une sacralisation du vide trouvé mystérieux et charmant.

C’est également une manière pour lui de s’interroger sur le vide de notre existence. « Les valeurs de notre civilisation, que nous considérons tous comme allant de soi et dans lesquelles nous vivons si profondément, ne représentent pas grand chose si nous sommes confrontés au principe général de la vie dont nous sommes issus », commente le photographe. « Toutes les connaissances et tous les savoir-faire que nous avons rassemblés jusqu’à présent n’ont absolument aucune réponse à notre raison d’être ». Plus d’informations sur son portfolio.

Categories

+ There are no comments

Add yours