Marcel Duchamp le concepteur du ready made


En 1920, Marcel Duchamp participe au mouvement Dada. Depuis, sa renommé ne cesse de grandir dans les milieux artistiques, notamment grâce aux ready made. Ces derniers sont « une révolution », remettant en cause la notion même d’oeuvre d’art. Il n’y a plus rien qui soit fait par l’artiste, Marcel Duchamp se contente d’apposer son nom sur le ready made. Cela part d’un postulat assez simple : de nombreux éléments d’un tableau, comme la toile ou les pinceaux, sont achetés tout faits. Dans le cas de Duchamp, le raisonnement est poussé à l’extrême.

« Un ready made est un objet manufacturé promu à la dignité d’oeuvre d’art par la seule volonté de l’artiste » André Breton

Le choix de l’objet est l’étape la plus complexe. Marcel Duchamp explique qu’il faut choisir une chose indifférente à ses yeux, pour se débarrasser de l’idée du beau ou du laid. C’est ce choix qui s’avère complexe, expliquant leur nombre restreint depuis le premier ready made de 1913 (une roue de vélo posée sur un tabouret). La notion peut d’ailleurs paraître très complexe à saisir et remettre en question le succès rencontré par l’artiste, d’autant que Marcel Duchamp ne cherche même pas à satisfaire notre rétine.

Urinoir

Marcel Duchamp explique qu’un ready made n’a pas à être contemplé, alors qu’il sont exposés dans les musées et vendus en tant qu’oeuvres d’art. Cela amène une contradiction évidente, alors que Duchamp pense le ready made en réaction aux oeuvres d’art classique. Une contradiction recherchée par l’artiste qui amène une nouvelle dimension à l’art contemporain.

A lire aussi :  Everydays par Mike Winkelmann

Un des artistes les plus importants du 20ème siècle

Marcel Duchamp est considéré par beaucoup comme l’artiste de référence du siècle, car il a ouvert le champ des possibles en permettant la naissance de l’art conceptuel ou encore de l’art minimal. Il opère une véritable rupture en diversifiant par exemple les supports de ces oeuvres ou en créant les premières véritables « installations ».

L.H.O.O.Q, parodie de la Joconde sur carte postale

L.H.O.O.Q, parodie de la Joconde sur carte postale

La valeur d’une oeuvre ne dépend plus seulement des efforts et du travail fournis pour la concevoir, comme peut l’être une classique peinture à l’huile. L’idée du concept prime sur le reste. C’est en cela qu’il a influencé l’art contemporain dans sa globalité, tandis que son côté provocateur lui assurera une belle renommée.

marcel-duchamp-ready-made

marcel-duchamp-ready-made-2

Portrait de joueurs d'échecs

Portrait de joueurs d’échecs

Categories

1 comment

Add yours
  1. Dessins et taches de café

    […] Pas trop de temps disponible en ce début d’après-midi et une grande fatigue après une nuit de travail, je vous présente donc les illustrations de Carter Asmann qui marient des dessins au crayon avec des taches de café adroitement disposées. Asmann est parvenu à trouver sa propre patte graphique sans fioritures. On notera la sympathique référence au premier ready made de Marcel Duchamp. […]

+ Leave a Comment