Pablo Picasso le fondateur du cubisme


Pablo Picasso est un des grands représentants de l’art espagnol et le fondateur du cubisme. Artiste majeur du 20ème siècle, il fut également un compagnon de route du mouvement surréaliste. 

Il a travaillé sur tous les supports comme on peut le voir au musée qui lui est consacré à Barcelone. Picasso a débuté sa carrière en réalisant de classiques esquisses pour finalement trouver son style à travers des peintures, sculptures ou encore de très nombreuses céramiques. C’est également un prolifique créateur d’estampes avec 30 000 gravures ou lithographies à son actif.

A la recherche d’un style

Les débuts du jeune Picasso sont marqués par un soutien sans faille de son père, lui-même professeur de peinture de son état. Il finit par entrer à l’Ecole des Beaux-arts de Barcelone où il forge ses premières armes. Pablo est alors marqué par l’influence du modernisme catalan sur ses premières toiles comme on peut le voir ci-dessous avec « Science et Charité », peint en 1896. La reconnaissance arrive très vite pour ce jeune prodige, son oeuvre « Derniers instants » représentant l’Espagne à l’exposition Universelle de Paris en 1900.

Cette période voit son départ pour la ville Lumière où il s’installe avec ses maigres économies. La période rose et la période bleue désignent la couleur dominante de ses tableaux jusqu’en 1906, et la rencontre avec les mécènes Gertrude et Léo Stein lui accorde une grande autonomie financière grâce à l’achat de nombreuses toiles. C’est le début d’une longue histoire d’amour avec l’hexagone où il résidera la plupart du temps jusqu’à sa mort.

Le cubisme et le surréalisme

Peinture de Picasso : Les Demoiselles d'Avignon

L’avant-guerre mondiale met Picasso en position de fondateur du cubisme. Il s’inspire de travaux de mathématiciens pour réaliser des tableaux qui consistent à représenter en deux dimensions un objet de l’espace. On dit du peintre qu’il décompose le réel en multiples facettes. « Les Demoiselles d’Avignon » est certainement l’oeuvre la plus connue du cubisme mais il existe également de nombreux portraits cubistes réalisés par l’artiste espagnol.

Au milieu des années 20 s’opère une rupture dans la vie du peintre avec le mouvement surréaliste. C’est le temps des monstres abominables, censés dépeindre l’enfer intérieur, et des sculptures, notamment en fer forgé comme « la Femme au jardin ». Picasso est toujours aussi prolifique dans les autres domaines avec des peintures sur la corrida et de nombreuses gouaches.

Le peintre engagé

En 1936 débute la guerre civile espagnole, et une année plus tard c’est le terrible bombardement de Guernica qui servira de test à l’aviation allemande. Horrifié par ce drame, Picasso va réaliser un de ses tableaux les plus connus, Guernica, qui marque son engagement pour la cause pacifiste. Pendant la seconde guerre mondiale, il continue de résider à Paris sous l’occupation nazie et poursuit son travail.

Peinture de Pablo Picasso Guernica

Suite à la libération, Picasso s’engage au parti communiste français mais il n’en sera jamais un membre actif. Son vrai combat est contre la guerre, qu’il ne cessera de dénoncer comme pour l’affrontement en Corée, ou encore par la réalisation de « la Colombe » qui sera choisi comme emblème par le Congrès de la Paix présidé par Aragon. Dans les décennies suivantes, son engagement ne s’essouffle pas avec des toiles telles que la Guerre et la Paix ; il se consacre également beaucoup à la céramique.

Succès à tous les étages

Pablo Picasso est un artiste qui a tout pour attirer les jalousies. Il a rapidement acquis une immense notoriété dans le milieu des arts, qui lui permettra d’amasser une fortune conséquente comme en témoigne l’achat de ses multiples villas. Il côtoiera également tous les grands noms de l’époque : Guillaume Apollinaire pour qui il réalisera un monument, Raymond Aron, Jean Cocteau et Henri Matisse qui furent ses grands amis, Edouard Pignon, Louis Aragon et de nombreux autres.

Peinture de Picasso : nu au plateau de sculpteur

Ce grand artiste s’éteindra le 8 avril 1973 à l’âge de 88 ans, après une vie bien remplie qui aura vu les deux plus grandes guerres de l’humanité. Le nom Picasso est désormais le symbole d’une cote extravagante et attire les collectionneurs du monde entier. Rien que pour la collection du Musée Picasso de Paris, constituée sur des droits de succession touchés par l’Etat, l’estimation est de plus de 10 milliards d’euros en 2013. Une nouvelle peu surprenante quand on connaît l’excellente santé du marché de l’art.

peinture de Picasso : vieux guitariste aveugle

Peinture de Picaso : le rêve

Picasso cubisme : femme en pleurs

Peinture cubiste de picasso

Peinture de Picasso : deux femmes courant sur la plage

Picasso peinture de casserole et bougie

Picasso : guerre et paix

Picasso : Guerre et paix

Guitare par Pablo Picasso

Trois musiciens par Pablo Picasso

Pigeons aux petits pois par Pablo Picasso

3 Comments

Add yours

+ Leave a Comment