La cité antique de Palmyre après le passage de Daech


Le conflit syrien dure maintenant depuis plus de cinq ans et il n’a été jamais été aussi complexe. Comme dans toute guerre, les atrocités commises sont nombreuses, et parmi-elles les destructions perpétrées par l’Etat Islamique sur le site de la cité antique de Palmyre, même si elles ne doivent pas faire oublier les innombrables souffrances subis par les hommes. Le photographe libanais Joseph Eid a voulu documenter ces destructions en se rendant sur place, quelques jours après le retrait des djihadistes suite à la reconquête de la ville par l’armée syrienne.

On peut constater que de nombreuses parties du site ont été dynamitées, tandis que des pièces très rares telles que des sculptures ont disparu, ou ont simplement été détruites d’une manière ou d’une autre. L’objectif est désormais d’envisager l’avenir pour ce site archéologique, et tous les autres. Afin de parer au plus pressé, la DGAM (Direction Générale des Antiquités et des Musées Syrienne) a fait appel à une startup française, Iconem, pour modéliser en 3D les principaux monuments du pays, dont Palmyre, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Ce programme nommé « Syrian Heritage » est devenu une incroyable base de données en 3D sur le patrimoine syrien, regroupant les sites phéniciens d’Ougarit, la mosquée des Omeyyades à Damas érigée au VIIIe siècle, le théâtre romain de Jableh, les maisons et palais damascènes de la période ottomane, le musée de Lattaquié avec ses collections et les sites croisés du XIe siècle comme le Krak des chevaliers, près de Homs, et la citadelle de Damas. Toutes les informations sont récupérées par des drones, pour ensuite être traitées par des algorithmes spécifiques. Ci-dessous, les autres photos de Joseph Eid.

A lire aussi :  L'architecture iranienne et ses plafonds majestueux

palmyre après daech

palmyre après daech

palmyre après daech

palmyre après daech

palmyre après daech

palmyre après daech


+ There are no comments

Add yours