Pedro Cano : l’aquarelliste espagnol exposé au Vatican


C’est dans les allées du musée d’art contemporain du Vatican que nous avons découvert l’artiste espagnol Pedro Cano et ses splendides aquarelles. Ses compositions font le plus souvent appels à la monochromie ou à la bichromie dans un style figuratif qui nous a tout de suite interpellé. 

Jean Paul II et Pedro Cano

Pedro Cano s’est lancé dans un cycle créatif des années 70 à 90 basé sur la abrazi, les embrassades, lors de rencontres historiques. L’oeuvre que vous voyez en image de couverture représente ainsi la rencontre entre le pape Jean-Paul II et le cardinal Stefan Wyszynski le 23 Octobre 1978 dans un contexte de Guerre Froide et de domination de l’Union Soviétique sur la Pologne. Le réalité est entourée d’une sorte de brume où seule la rencontre entre les deux hommes paraît palpable. L’artiste espagnol en fera don au pape 8 ans plus tard.

Ces embrassades sont une allégorie pour montrer la joie ou la lutte des peuples pour l’indépendance en Grèce, Espagne, Pologne ou encore Portugal. Des pays alors sous le joug de régimes dictatoriaux. Ces travaux permettront à Pedro Cano de recevoir la médaille d’or de la Biennale d’art graphique de Florence en 1972. Il peint désormais majoritairement des paysages et des natures mortes.

Nature Morte

Congiunti

El Higo Prodigo

Nature Morte

Categories

+ There are no comments

Add yours