Référencement de votre site : travailler le contenu éditorial


Pour un positionnement efficace un contenu pertinent est primordial (même si ce n’est pas l’unique critère). Les contenus textuels des pages doivent comporter les mots clés sur lesquels les sites doivent être positionnés.

Sans texte pertinent contenant vos mots clés, le site aura peu de chance d’être bien positionné par rapport à d’autres sites contenant ces mots clés et expressions.

Consulter nos autres tutoriels pour améliorer votre référencement

Voici les grands principes qu’il est nécessaire d’appliquer :

Page d’accueil 

Proposer un contenu riche sur cette page, ce contenu doit être équivalent à une demi feuille A4 soit de 2000 à 3000 caractères. Le texte doit prendre en compte la majorité des mots clés stratégiques représentant votre secteur d’activité.

Pages  thématiques

  • Proposer un contenu textuel assez dense sur les pages stratégiques de votre site (1000 à 1500 caractères). Le texte doit prendre en compte les mots clés stratégiques représentant le thème abordé sur la page. Le but de ces pages est de générer un trafic sur la base de personnes recherchant de l’information sur un thème spécifique.
  • Faire en sorte que les pages soient monothématiques car nous savons que Google par exemple attache de l’importance à ce critère, en effet si une page parle de plusieurs thèmes, le moteur classera cette page dans une catégorie « généraliste » et il sera très difficile de la rendre réactive sur des mots/expressions concurrentiels.

Densité de mots clés

Chaque page de contenu doit mettre en relief 2 à 3 mots clés maximum. Pour cela il faut travailler la densité des mots clés dans le texte de manière à ce que les mots clés soient parmi les occurrences les plus importantes avec une densité comprise entre 2.5 et 5% et cela dans le haut du code source.

La densité de mots clés est le nombre de fois qu’un mot (ou une expression) apparait dans un texte divisé par le nombre total de mots de ce dernier et multiplié par 100 (pour l’avoir sous forme de pourcentage).

Dans ce calcul, les stopwords (le, la, et, ou, etc.) ne sont pas pris en compte car les outils de recherche les ignorent lors d’une analyse de pertinence.

Rédaction de contenus éditoriaux

Utilisation de balises de mise en forme

La composition d’une page nécessite l’utilisation des balises de mise en page du langage HTML. Vous créez ainsi une architecture de page explicite : le titre (<H1>), le sous-titre (<H2>), les titres de chapitre (<H3>). L’utilisation de balises de mise en exergue (par exemple <strong>) peut également permettre de mettre en valeur certains mots clés.

A lire aussi :  AdBlock est-il en train de détruire l'internet gratuit ?

Les balises de mise en forme peuvent augmenter la réactivité des mots clés utilisés sur vos pages ; il est donc important d’en utiliser sur vos pages (mais de façon raisonnée).

Pour rendre plus réactif le contenu de vos pages, il est donc important de mettre en œuvre la stratégie suivante :

  • Placez le titre principal du contenu textuel de la page dans une balise <h1>
  • Placez les intertitres de la page dans une balise <h2>
  • Mettez en valeur les mots clés stratégiques à l’aide de balise <strong>
  • Si vous utilisez des légendes sous vos images, placez-les dans une balise <em>

L’utilisation de style CSS peut vous permettre de modifier le style par défaut attribué aux balises de mise en forme.

Personnalisation des pages

La présence de pages présentant un contenu fortement similaire est gênante à la fois pour les internautes et pour les moteurs de recherche.

Pour ces derniers, la présence de pages similaires diminue leur classement respectif et peut entraîner une pénalisation du site au titre de la duplication de contenu. Dans le meilleur des cas, si vos pages sont jugées trop similaires, elles seront ignorées par les moteurs de recherche et ne seront pas proposées aux internautes.

google

Il est donc important de vous assurer que chaque page de votre site présente des informations spécifiques : si certaines pages présentent un contenu trop similaire, cela peut nuire au référencement global de votre site.

  • Lorsque vous proposez des informations génériques, rendez-les accessibles à partir d’une unique URL.
  • Personnalisez au mieux le contenu des pages en insérant un court texte de présentation situé en haut de page
  • Si vous devez conserver sur votre site la présence de pages fortement similaires et présentant peu de contenu (par exemple adresses d’agences), il est préférable de les bloquer pour les moteurs de recherche. Pour cela,  utilisez une balise <meta name= »robots » content= »noindex, follow »>.

Pages à texte fortement variable

Certaines typologies de pages web proposent un contenu fortement variable au fil du temps. Il s’agit par exemple des pages consacrées à l’actualité ou aux nouveaux produits.

A lire aussi :  Comment élaborer une stratégie de référencement efficace ?

Le contenu de ce type de page change tout le temps, ce qui peut poser des problèmes pour le référencement. En effet les mots clés indexés risquent de varier entre chaque passage des moteurs de recherche, ce qui empêchera ceux-ci de déterminer la thématique de la page et entraînera de fortes variations du positionnement des pages.

A termes, cela peu engendrer des problèmes pour l’internaute, s’il existe un décalage entre ce qui proposé dans les résultats de recherche et ce qui est proposé sur le site.

Pour lutter contre ce type de problématique, il est indispensable de proposer un contenu textuel statique en haut de page, permettant de proposer des mots clés de façon permanente et d’acquérir des positions stables dans les moteurs de recherche.

Ce texte pourra également apporter des informations précieuses pour les internautes qui ne connaissent pas bien le site et ne sont pas habitués à la présentation du contenu.

Contenus éditoriaux

Animations Flash et objets multimédia

Les animations Flash et objets multimédia (par exemple les vidéos) utilisés sur les pages d’un site posent plusieurs problèmes pour le référencement.

En effet, le Flash est encore mal reconnu par les moteurs de recherche (même si Google et Yahoo ont réalisé des avancées significatives dans ce domaine) et les moteurs ont des difficultés à extraire le contenu des objets multimédia.

En termes d’accessibilité, l’utilisation de Flash et d’objet multimédia est également gênante pour les internautes qui ne disposent pas de l’équipement de navigation nécessaire (par exemple internautes malvoyants contraints d’utiliser des logiciels de lecture ou internautes naviguant par le biais d’un téléphone mobile).

Dans ce contexte il est important de limiter l’utilisation du Flash et des vidéos et de toujours proposer un contenu textuel alternatif, parfaitement visible sur le site et destiné aux visiteurs (internautes et robots) ne pouvant pas lire les objets multimédia.

Les techniques visant à détecter l’équipement de l’internaute et à proposer en fonction une animation Flash ou un contenu HTML sont assimilables à du Cloaking par les moteurs de recherche : il est donc important de rendre le texte alternatif 100% visible pour tous vos visiteurs.

Categories

3 Comments

Add yours
    • JC

      Si votre contenu multimédia est bien optimisé, pas de soucis 😉 Cela n’apporte aucun plus en matière de référencement pur mais pour l’expérience de l’utilisateur oui ! Et c’est le principal.

+ Leave a Comment