La série Borgia accélère avec la saison 3


Avec cette troisième et ultime saison de la série Borgia, on pouvait craindre une envie de bâcler le travail chez Canal + mais il n’en est rien. Chaque épisode de cette nouvelle saison correspond à une année entière, ce qui multiplie les évènements et autres rebondissements. Terminé les longueurs, place à l’action !

Plus de sexe et de violence

Tom Fontana a clairement voulu illustrer la débauche qui domine alors le pontificat d’Alexandre VI. Ce pape lubrique ne trouvera d’ailleurs peu de défenseurs, même du côté des historiens de la chrétienté. Le réalisateur l’accable de tous les vices : adepte de plusieurs drogues dont le vitriol, corrompu et obsédé par l’argent, infligeant des châtiments cruels ou encore nourrissant une passion de moins en moins secrète pour sa propre fille : Lucrezia.

Bref, Canal a clairement voulu jouer sur la mauvaise réputation de la famille Borgia pour booster ses audiences. Même si, on ne peut que saluer la fidélité du récit historique et des différents événements qui ponctuent cette période mouvementée de la Renaissance. Il est par exemple passionnant de voir un Cesare Borgia en pleine conquête de la Romagne, sous l’oeil attentif d’un Machiavel.

Borgia saison 3

A vrai dire, Mark Ryder est sans conteste devenu la « star » de la série par son personnage oscillant constamment entre le génie et la folie. Même s’il en fait parfois des tonnes, on apprécie énormément son côté imprévisible et l’aspect épique qu’il apporte à la série Borgia par son énergie. Une énergie qu’il emploie aussi lors des (très) nombreuses parties de jambes de l’air qui ponctuent les différents épisodes. Fontana en a d’ailleurs certainement fait un peu trop de ce côté là.

A lire aussi :  A la recherche de Vivian Maier

De l’apogée à la chute

Qui dit ultime saison, dit également qu’elle nous emmènera jusqu’à la chute des Borgia. Nous verrons donc l’apogée de Cesare, qui réussira à se constituer une sorte d’empire éphémère comme ses idoles romaines, tandis que le pape Rodrigo commence un lent déclin sous l’emprise de la maladie. Mais je vous laisse découvrir seul(e) la suite de l’histoire, même si tous les faites sont d’ores et déjà connus !

Dernier point, je ne peux pas m’empêcher… Il est vrai que série US produite par Showtime était légèrement supérieure à cette version française, aussi bien dans le jeu des acteurs, que pour la qualité des décors ou encore les dialogues. Mais les producteurs ont coupé court au projet et ne nous offriront pas une fin digne de ce nom… Heureusement, pour conclure, la qualité de cette saison 3 réalisée par Canal surpasse les précédentes.


+ There are no comments

Add yours