Technomancer, Battlefleet Gothic Armada : l’année 2016 pour Focus


A l’occasion de son traditionnel événement « Le What’s Next de Focus », l’éditeur parisien a présenté ses futurs jeux en cours de développement à un parterre de journalistes, d’investisseurs et autres invités triés sur le volet. Une occasion unique pour en savoir plus sur des titres dont peu d’informations ont filtré dans la presse, tels que The Surge ou Vampyr; deux RPG de grande envergure prévus pour 2017 et respectivement développés par les studios Deck 13 et Dontnod. Soit ce qui se fait actuellement de mieux dans l’univers du jeu vidéo européen, une manière pour Focus Home Interactive de montrer ses nouvelles ambitions suite à son introduction en bourse.

Surtout, les invités ont pu en apprendre davantage sur la line-up de l’année 2016. Et, autant dire que Focus ne s’est pas moqué de nous pour cette nouvelle année, aussi bien au niveau de la diversité du catalogue que du potentiel des jeux. Au programme, on trouve le très attendu Battlefleet Gothic : Armada basé sur l’univers de Warhammer 40 000, la nouvelle version de Farming Simulator dont le précédent opus s’est écoulé à 3 millions d’exemplaires, une adaptation sur consoles du FPS Insurgency, un nouveau Styx, le RPG The Technomancer suite spirituelle d’un Mars War Logs trop sous-estimé ou encore Shiness (une pépite d’un tout jeune studio du nord de la France).

Battlefleet Gothic : Armada attendu au tournant

Focus Home Interactive a été particulièrement efficace pour faire monter l’attente autour de Battlefleet Gothic : Armada, grâce à des trailers assez détaillés sur le gameplay du jeu de Tindalos Interactive. Un discours qui a parlé aux fans de Warhammer 40 000. D’autant plus que les graphismes ont vraiment l’air au rendez-vous et donnent furieusement envie de mener une bataille en temps réel sous la bannière de l’Imperium.

The Technomancer : l’aventure sur Mars continue

Après un Mars War Logs au budget restreint, mais fourmillant de bonnes idées, Focus a pu mettre davantage de moyens sur The Technomancer. Sur une planète rouge colonisée par l’homme, des expériences génétiques pour créer un nouvel écosystème ont dérapé et vous devrez utiliser vos pouvoirs électriques pour sauver l’humanité martienne.

Shiness : la bonne surprise ?

Entre un jeu de combat et un RPG, Shiness nous plonge dans l’univers unique du studio EniGami et de la planète Mahera. 5 personnages principaux aux compétences spécifiques, des environnements et des créatures variés, une langue spécialement créée pour le projet et un véritable manga complémentaire au jeu  seront proposés par Shiness. Le titre a été élu meilleure surprise de la Gamescom 2015 par le site jeuxvideo.com.

Le troisième éditeur français

L’impression générale à la vue de ces annonces est celle d’un bon compromis entre consolidation des licences fortes, nouveaux jeux témoignant d’un montée en gamme via des studios renommés et paris sur l’avenir via de jeunes pousses. Focus suscite d’ailleurs l’enthousiasme et commence à se faire connaître du grand public. Pour en savoir plus sur son historique, vous pouvez consulter notre zoom sur la question.

locaux Focus Home Interactive

Les raisons du succès ? Un article du Monde apporte quelques explications, notamment la faculté de l’éditeur à dénicher des projets originaux sur lesquels personne n’aurait parié et son business model unique pour le secteur. Très tôt, Focus a fait le pari du digital et entretient d’excellentes relations avec Steam pour vendre ses jeux qui ne sont pas des AAA, mais des productions intermédiaires que les têtes d’affiche de l’édition ne veulent plus financer. Ainsi, l’entreprise a comblé un manque et a créé son propre écosystème de studios, dont la plupart sont français. Une belle réussite.

Categories

+ There are no comments

Add yours