Test de Brink


En matière de jeu de tir à la première personne, Brink se rapproche presque du petit succès. Les survivants d’un déluge universel se sont réfugiés à bord d’une métropole située sur une île artificielle, mais des combats ont lieu entre les habitants en faveur de l’Arche qui adhèrent à la sécurité et un mouvement de résistance tentant de fuir la métropole surpeuplée.

Un jeu taillé pour le multi

 

Les missions sont axées sur des objectifs comme des escortes VIP ou le vol d’objets appartenant au camp adverse et se déroulent dans des décors joliment stylisés, il y a de nombreuses manière d’exécuter ses missions. Les deux parties ont des équipes constituées de soldats, de médecins, d’espions et d’ingénieurs pour les compléter. Vous pouvez jouer avec une IA-assistée en solo, mais les meilleures parties se jouent en multi-joueurs en ligne, l’imprévisibilité des actions des joueurs contrôlés par les humains donne un côté épique aux jeux et le monde ouvert des niveaux prend tout son sens.

brink-playstation-3-ps3-1296725922-036

Pour l’instant, Brink offre 8 maps mais de nombreux DLC devraient être ajoutés par Bethesda dans les semaines ou mois à venir si le jeu rencontre du succès. Brink prend tout son sens sur PC avec un multi-joueurs plus efficace, d’ailleurs on voit tout de suite que le jeu est mieux conçu pour cette plateforme. En plus, si vous achetez Brink sur Xbox 360, il faut absolument l’installer sur votre disque dur sinon les graphismes seront vraiment très laids avec des textures immondes.

A lire aussi :  Test de Cities : Skylines un City Builder en devenir

Parti pris graphique

Bethesda a choisi d’adopter un level design très particulier pour les personnages mais ils ont vraiment de la gueule, le rendu est un peu cartoon cependant il reste très mature. Vous avez de nombreuses possibilités pour modifier leur apparence en changeant leurs vêtements ou accessoires, le tout étant très complet. L’avantage que les développeurs annonçaient le plus était le mode de déplacement de vos joueurs qui était calqué sur des déplacements de cascadeurs. Et c’est vrai que le tout est vraiment fluide et très impressionnant avec la possibilité d’escalader tous les obstacles, de faire des glissades ou de courir sur les murs (Prince Of Persia!). Au niveau des armes, rien de transcendant avec du classique et un peu d’invention…

Brink voulait révolutionner le monde du FPS mais rate un peu son pari avec un titre qui ne parvient pas à réellement se démarquer. On vous le conseille quand même si vous désirez un jeu de tir plus fun et avec des déplacements qui tuent.

+ There are no comments

Add yours