Test de Alien Isolation un hommage aux films


En 1979, le film de Ridley Scott Alien, le huitième passager sort dans les salles obscures et marque toute une génération de fans du survival horror. On y fait la connaissance d’une des créatures les plus connues du cinéma : les Xénomorphes, qui seront de nouveau les principaux antagonistes dans de nombreuses suites reprenant l’univers du huitième passager. Sega avait déjà tenté de produire une adaptation vidéoludique crédible dans le passé. Celle-ci s’étant soldée par un échec retentissant, l’éditeur japonais a changé de studio pour se tourner vers un partenaire de confiance : Creative Assembly, à l’origine des Total War.

Dans Alien Isolation, vous incarnez Amanda Ripley la fille du lieutenant Ellen L. Ripley qui est morte à bord du vaisseau commercial Nostromo lors du long métrage de Ridley Scott. L’action se situe 14 ans après ces événements lorsque Amanda apprend que la boîte noire du vaisseau a été localisée sur la station orbitale Sevastopol. Elle s’y rend alors en toute hâte avec une petite équipe pour la récupérer mais rien ne va se passer comme prévu…

Une ambiance travaillée

alien isolation jeu vidéo

Creative Assembly a clairement voulu rendre un hommage au film de Ridley Scott aussi bien dans la modélisation du Nostromo et de la station orbitale Sevastopol que dans l’ambiance du jeu. On se retrouve face à une atmosphère lourde et inquiétante qui contentera tous les fans de la saga. Cela passe également par une mise en avant de l’infiltration et non de l’action pure et dure. Il ne faut pas la jouer bourrin mais bien à la manière d’un survival horror en utilisant toutes les cachettes disponibles, récupérer des éléments du décor pour se défendre, etc.

A lire aussi :  ZQSD : le podcast pour les fans de jeux vidéo

Un décor qui n’est pas toujours parfait. Si Creative Assembly a fait du très bon boulot sur la direction artistique et démontré un sens du détail aigu, certains aspects sont d’une qualité inégale. Par exemple, si les animations sont parfois boiteuses, les effets visuels atteignent un niveau rarement vu dans les jeux vidéo (effets de particule, luminosité, flammes, etc). On regrette également un scénario relativement prévisible, heureusement compensé par cette ambiance incroyable avec une VF de haute volée et une optimisation aux petits oignons sur PC. Oui, enfin un jeu sans bugs !

alien isolation jeu vidéo

Alien Isolation ne fait pas peur à proprement parler. Cependant, il procure une impression d’angoisse permanente de se faire tuer qui vous suivra à tous les instants du jeu. Un aspect renforcé par la musique et des bruitages typiques des films d’horreur, dont ceux de l’Alien qui vous traquera sans relâche. Vous retrouverez aussi les androïdes qui vous rechercheront dans la station orbitale, accompagnés par quelques humains.

Alors que Styx vient récemment de sortir en dématérialisé, on a bien l’impression d’assister à un renouveau du jeu d’infiltration et de survie avec Alien Isolation, une des bonnes surprises de cette fin d’année 2014 aussi bien pour les fans éternels d’Alien que pour les néophytes ! Enfin, ces jeux ont le mérite d’apporter un peu de nuance parmi tous ces FPS à la sauce Call of Duty Advanced Warfare.

A lire aussi :  Battlefield Hardline : notre avis

Categories

+ There are no comments

Add yours