Test de Clash of Clans : le free-to-play à la mode


Ce n’est pas nouveau, le free-to-play est tendance. En matière vidéoludique, la concurrence est rude et c’est pour cela que de nombreux jeux permettent de jouer gratuitement tout en proposant des achats optionnels. Parmi ceux-là, Clash of Clans s’est démarqué : depuis son lancement en 2012 et malgré des débuts difficiles, il est parvenu à réunir une communauté de 200 millions de joueurs dans le monde entier. Le jeu est-il à la hauteur de sa communauté ?

Les mécanismes d’un jeu de stratégie classique

Tous les joueurs habitués à bâtir des royaumes et mener des guerres dans des softs comme Age of Empire ne seront pas déroutés par les mécanismes de Clash of Clans. Le but est de construire, d’améliorer et de faire régner sa cité. Débutant avec très peu, le joueur doit se procurer des ressources pour pouvoir se développer, au nombre de trois : l’or, l’élixir et l’élixir noir.

Avec ces ressources, il sera par la suite possible de construire divers bâtiments pour recruter une armée et défendre son empire des joueurs adverses. Remparts, tourelles avec meurtrières, canons, et obstacles font partie de toutes les possibilités qui vous sont offertes. En améliorant progressivement les différentes constructions de votre cité, cette dernière deviendra une forteresse imprenable… ou presque.

clash of clans free to play

Il faut organiser avec beaucoup de minutie sa ville, tant au niveau des bâtiments que des armées pour pouvoir résister aux assauts ennemis. Contrairement à un jeu comme Age of Empire, vous ne pouvez pas défendre en temps réel et improviser selon la stratégie adverse, il est donc essentiel de se préparer pour ne pas se faire piller ses ressources quand on ne joue pas.

A lire aussi :  Le nouveau Halo Spartan Assault sur mobile et PC

Le principe de Clash of Clans : la guerre !

Tout comme vos adversaires, vous pouvez également déclarer la guerre et aller assiéger les villes ennemies. Les développeurs n’ont pas voulu s’embarrasser de fioritures et complexifier inutilement le jeu : pour recruter une armée, il suffit simplement de construire un bâtiment approprié à une unité et de les créer, moyennant ressources bien entendu. Mais cette simplicité a aussi des inconvénients.

clash of clans free to play

En effet, quand vous êtes décidé à mener bataille contre un autre joueur, les fonctionnalités sont extrêmement restreintes. Mis à part la possibilité de positionner vos unités autour de la base adverse, vous ne pourrez rien faire d’autre que regarder les combats se dérouler d’un œil inquiet. Bien entendu, ce n’est pas purement aléatoire car chaque unité, chaque bâtiment a ses qualités et ses faiblesses. Il faut donc bien connaître les différents types de personnages, héros, constructions, pour pouvoir espérer remporter la victoire. Pour en savoir plus, rendez-vous ici. Si vous n’êtes pas patient et que vous désirez toujours avoir la main mise sur tout, le système de jeu de Clash of Clans ne vous conviendra pas.

Clash of Clans : free-to-play ou pay-to-win ?

Comme on l’a dit plus haut, de nombreux jeux gratuits proposent des achats optionnels, réalisables soit avec de l’argent réel, soit avec de l’argent virtuel… que l’on obtient avec de l’argent réel ! Certains de ces jeux tombent dans la dérive de rendre les achats optionnels nécessaires pour progresser dans le jeu, c’est ce qu’on appelle des pay-to-win.

A lire aussi :  Evolution du marché des jeux vidéo en France en 2012

Heureusement, Clash of Clans n’en fait pas partie. La monnaie virtuelle de COC se nomme les gemmes, elles permettent d’accélérer la construction de bâtiments et la production de vos unités. On peut bien évidemment les acheter mais on en trouve également en nettoyant sa ville des fleurs qui y poussent (c’est étrange oui). Toutefois, il ne faut pas crier victoire trop vite, si l’achat de gemmes n’est pas obligatoire pour progresser et avancer, il est très utile pour dynamiser le jeu et le rendre plus agréable.

Sans gemmes, il va vous falloir à partir d’un certain niveau de jeu vous armer de patience. En effet, plus votre ville s’agrandit et devient puissante, plus les délais sont longs pour continuer son ascension. Si le prix que propose le client Clash of Clans pour obtenir des gemmes n’est pas attractif, un site comme Ressources4You permet d’en acheter à prix réduit. Le temps pour produire des unités et construire des bâtiments s’allongeant avec le niveau du joueur et la puissance de sa cité, on peut vite être réduit à ne jouer qu’une vingtaine de minutes par jour si on ne possède pas de gemmes. C’est un point noir pour l’expérience de jeu, mais il faut bien que l’équipe de Supercell mange non ?

Categories

+ There are no comments

Add yours