Test de Dark Souls II sur PC


Alors que la tendance générale va à la simplification et à l’ouverture au grand public dans les jeux vidéo, Dark Souls II continue sur la voie de la difficulté et de la frustration dans la juste lignée de ses prédécesseurs. Sorti le 25 Avril 2014, cette version PC s’avère heureusement supérieure aux consoles. 

Commençons par les fondamentaux. Vous débutez votre aventure dans le hub central du jeu : Majula. C’est ici que vous allez avoir l’occasion de créer votre personnage de A à Z : un objet spécifique, un don, un mode favori en combat et j’en passe. Majula est également le lieu où vous pourrez acheter toutes sortes d’objets et sorts, améliorer votre personnage mais aussi sauver des gens tout en offrant un point d’accès aux autres parties du monde (sans aucun temps de chargement).

Image du jeu Dark Souls 2

On retrouve bien entendu de nombreuses mécaniques déjà présentes dans le premier opus (le feu, les âmes, les malédictions, la lourdeur des déplacements en fonction des armures…). Dark Souls II ne devrait donc pas créer un sentiment de surprise pour les fans de la saga.Néanmoins, le plaisir de jeu est toujours là, et c’est donc très agréable de pouvoir suivre une nouvelle aventure avec un gameplay si croustillant. L’ensemble étant toujours accompagné par d’excellentes compositions musicales et un doublage en anglais de bonne facture, sous-titré français.

Level design à couper le souffle mais…

La direction artistique de Dark Souls II est vraiment impressionnante, avec une ambiance toujours aussi sombre et étouffante dans les décors. Si on prend l’exemple de « La Carrière de Vivepierre de Tseldora », on a véritablement l’impression d’être face à un paysage de désolation extrême. Le bestiaire est également d’une grande qualité dans sa construction, même si les boss sont moins surprenants en terme de design et peuvent sembler plus simples (toute proportion gardée) à battre.

L’autre bémol que l’on peut apporter concerne l’aspect technique de Dark Souls II. On note beaucoup de clipping sur certains décors de fond, voire une sorte de flou très étrange faisant figure de cache misère. Les textures ne sont pas non plus d’une très bonne qualité, même si certains panoramas et les jeux de lumière pourront vont décrocher la mâchoire. Le résultat est donc mitigé de ce point de vue. Un fait compensé par l’excellent level design et surtout l’apport de la version PC en matière d’améliorations graphiques par rapport aux versions consoles. La résolution est tout de même de 1080p avec 60 fps constants !

Image du jeu Dark Souls 2

L’exigeance toujours au rendez-vous

Si vous achetez Dark Souls II, vous signez une sorte de contrat. Il ne faut pas que vous soyez une personne qui part en sucette à chaque mort, mais quelqu’un aimant le challenge et la difficulté pour façonner un personnage efficace. Cette exigence se retrouve dans le nombre d’heures nécessaires à boucler le jeu : entre 40 et 50 heures, soit une durée de vie énorme de nos jours.

Une durée de vie qui s’allonge évidemment avec les possibilités de se faire envahir par d’autres joueurs ou bien par des mobs prévus à cet effet. De plus, découvrir les moindres recoins du jeu prendra certainement quelques heures supplémentaires. Si vous êtes un joueur hardcore, n’hésitez pas, foncez !

Categories

+ There are no comments

Add yours