Begin typing your search above and press return to search. Press Esc to cancel.

Test des Sims Medieval


Si une série de jeux vidéo a marquée une génération entière, c’est bien les Sims. Après la sortie du troisième volet, Electronic Arts a décidé de changer de cadre en nous plongeant en plein Moyen-âge. Ainsi on peut penser que certains fans vont être déçus par ce changement brutal mais d’autres joueurs peuvent aussi être séduits…

Contrairement aux précédents épisodes des Sims, votre personnage n’aura pas de famille à gérer et donc de facto moins d’obligations. Vous pouvez créer votre Sim grâce à l’éditeur de création ou bien choisir un des Sims déjà créé pour vous. Cet éditeur est toujours aussi complet et permet de posséder un personnage unique qui peut aussi revêtir plusieurs qualités et défauts, en effet vous devez choisir deux aspects positifs et un aspect négatif qui influenceront sur sa personnalité.

Mais ce n’est pas tout, votre Sim peut être le souverain, le chevalier, le marchand, le barde, le prêtre, l’espion, le sorcier, le médecin ou le forgeron. Ces 10 personnages peuvent évoluer sur 10 niveaux avant de finir leur histoire, mais à la fin on note vraiment trop de redondances entre leurs différents scénarios.

Les-Sims-Medieval-2

Mais attardons nous maintenant sur le gameplay du jeu en général… Vous débutez l’aventure avec un petit royaume que vous devez gouverner, mais on se rend vite compte que sa gestion est très superflue étant donné le peu de choix que l’on vous offre. Malgré tout, des points royaumes peuvent être gagnés ; ils permettent par exemple de construire de nouveaux bâtiments mais seulement de façon automatique.

C’est ainsi que vous ne pouvez quasiment pas décorer les intérieurs de votre château, cette option étant passée à la trappe au profit des quêtes. De plus vos Sims aura beaucoup moins de besoins que dans les Sims 3, ainsi ils n’ont plus que 2 petites barres vertes : l’énergie et la faim ce qui rend plus facile de satisfaire leurs besoins mais cela fait aussi perdre un peu d’âme au jeu par rapport à celui qu’on connaissait.

les-sims-medieval

Les quêtes deviennent les objectifs principaux des Sims médiévales car elles permettent d’obtenir de l’argent et des points royaumes mais aussi elles à faire évoluer vos Sims. Bien que souvent très drôles, elles manquent d’originalité : on vous demandera souvent d’aller à tel endroit ou de trouver tel personnage… Et quand un combat intéressant avec un monstre se profile, on vous affiche une jolie image à l’écran mais vous ne ferez jamais votre combat tant attendu.

Ces quêtes sont rythmées par une série d’objectifs à atteindre, enfin quand un bug ne vous empêche pas de les terminer. Bien que rares, ces bugs sont tout de même très énervants en plein milieu d’une quête que vous ne pourrez jamais finir. Cependant de petits ajouts sympathiques viennent se greffer au jeu comme la peste ou un conflit entre deux religions, ils donnent du réalisme et augmentent l’immersion dans le Moyen-âge !

Niveau technique, le jeu ne brille pas beaucoup plus… Les graphismes sont laids, encore plus que dans les Sims 3 pourtant sortis en 2009. Non seulement les intérieurs ne sont pas très réussis mais encore les textures et environnements extérieurs le sont également. On peut noter une légère amélioration pour la modélisation des personnages par rapport au premier volet même si on est très loin de ce que fait la concurrence, par contre les bâtiments s’en sortent un peu mieux.

les-sims-medieval-4

Quant à la bande-son, elle est plutôt réussie et nous immerge bien dans l’univers du Moyen-âge. Le gros point positif reste au niveau du scénario qui est toujours aussi loufoque et nous propose de nombreuses heures de jeux en perspective même si le manque d’originalité des quêtes peut décourager.

+ There are no comments

Add yours