The Legend of Zelda : Majora’s Mask revient sur 3DS


Après Ocarina of Time, Nintendo continue ses remakes des jeux Zelda en 3D sur sa console portable, la 3DS. Les critiques pourront arguer que c’est un moyen efficace pour la firme nippone de faire de l’argent sans trop investir (en attendant la sortie du nouveau Zelda), mais le plaisir de renouer avec ce classique dans le creux de sa main nous le fait rapidement oublier. C’est donc l’occasion de revenir très rapidement sur les fondations d’un Zelda atypique.

Une atmosphère unique

Majora’s Mask adopte une ambiance et une atmosphère très différentes de ses prédécesseurs, plus sombre et moins manichéenne. Une caractéristique que l’on retrouve dans le grand méchant de l’aventure : le mythique Skull Kid, sans doute au départ une gentille personne, mais terriblement influencée dans le mauvais sens par son masque. Le concept même du masque peut apporter un côté malsain, de transformation en quelque chose que l’on n’est pas. Il donne en tout cas une autre dimension au gameplay en permettant de se transformer en plusieurs créatures et d’adopter leurs pouvoirs.

Majora's Mask

Cette nouvelle atmosphère se répercute logiquement dans le scénario. On est sommé d’empêcher l’apocalypse du monde de Termina, menacé par la Lune que l’on voit se rapprocher au fur et à mesure du délai de 72 heures. The Legend of Zelda : Majora’s Mask est ainsi un des premiers jeux de l’époque à donner de l’importance au temps, ajoutant un souffle épique inédit à l’aventure. L’ensemble est sublimé par les musiques remarquables d’intensité et chargée d’émotions de Koji Kondo.

Comme vous l’aurez constaté, cet article n’est pas un test de Majora’s Mask, simplement un petit rappel des points forts d’un des meilleurs titres de Nintendo à ce jour. Un titre actuellement réédité sur Nintendo 3DS, accompagné d’une refonte graphique réussie et de quelques autres changements. Pour plus d’informations, vous pouvez lire le très bon test de gamekult. Majora’s Mask restera une étape originale de la saga des Zelda, comme l’a été Wind Waker sur GameCube.

Categories

+ There are no comments

Add yours