Time Bomb : le mythique collectif du rap français


Si un collectif a marqué de manière indélébile le rap français, c’est bien Time Bomb. Premier label de rap à se constituer en véritable société, il aura compté dans ses rangs Booba, Ali, Oxmo Puccino, les X-Men (Hill G « Ill », Cassidy et Hi-Fi) ou encore Pit Baccardi. Time Bomb s’est également appuyé sur ses fondateurs Dj Sek, Dj Mars et Ricky le Boss qui ont produit les instrus de classiques du rap français.

Arte Radio propose un documentaire audio très intéressant sur l’histoire de ce collectif mythique avec des témoignages d’anciens membres de Time Bomb, dont celui d’Oxmo Puccino, sous le titre de « Time Bomb explose – La grosse bombe du rap français » que vous pouvez écouter ci-dessous.

Time Bomb : une révolution pour le rap français

Si l’âge d’or du collectif a été bref, 1995-1999, on peut encore ressentir son influence chez de nombreux artistes. Des morceaux comme « le Crime Paie » ou « Pucc Fiction » sont désormais considérés comme des classiques de ce genre musical, et des rappeurs contemporains y font souvent référence tel que le titre Time B.O.M.B. de Nekfeu (dont vous pouvez lire notre critique de son dernier album Feu). Oxmo Puccino et Booba sont toujours des artistes qui font recette, chacun dans leur genre respectif. Yard avait d’ailleurs fait une excellente série d’articles sur leurs histoires croisées.

A lire aussi :  Plus de limite d'écoute pour Spotify

Pourquoi ce succès ? Comme les anciens membres de Time Bomb l’ont expliqué dans le documentaire de Arte, ils ont d’abord essayé d’apporter un renouveau lyricale en travaillant la mélodie de la langue française, en cassant les codes habituels. Pit Baccardi revient sur ce sujet :

Time Bomb a apporté une manière de traiter les sujets, avec un swing, des onomatopées, des jeux de mots, des consonances. C’est ce qui a fait la différence.

Lunatic Booba Ali

Le flow va désormais occuper une place centrale dans la rap français. Un fait poussé à son paroxysme aujourd’hui dans la trap, où l’instru et le flow font tout le boulot au détriment des textes, alors que Time Bomb réussissait encore à combiner les deux pour donner naissance au vrai rap de rue. Malheureusement, le collectif a été victime de son succès, et l’appel de l’argent a brisé la belle unité qui régnait en son sein : chacun a tracé sa route à la manière de Lunatic (Booba et Ali) sur 45 Scientific. Un regret exprimé par Oxmo Puccino, même s’il préfère retenir tous les points positifs de cette aventure qui ont participé à forger un mythe du rap français.

Categories
Tags

+ There are no comments

Add yours