Pourquoi Ubisoft va réaliser la meilleure année de son histoire


Ubisoft est très clairement l’éditeur de référence de cette année 2014. Pourquoi ? Car il va ou a déjà commercialisé un grand nombre de blockbusters tel que Watch Dogs ou Assassin’s Creed Unity. Mais contrairement aux autres grands noms du jeu vidéo, c’est le plus inventif, comme en témoigne la sortie de Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre dont nous avons récemment fait le test.

Innovation et créativité

Ubisfot ne se contente pas de sortir des jeux à succès. Le studio tente également de développer ses propres technologies innovantes. Le meilleur exemple est certainement UBIart qui permet de créer des graphismes très spéciaux en 2D. Un logiciel qui a été utilisé sur Raymand Legends par Ubisfot Montpellier. L’entreprise française s’est aussi fortement inscrite dans le mouvement du digital via son portail Uplay. Celui-ci est en plein boom grâce à des titres uniquement disponibles en dématérialisé : Child of Light, Trackmania Canyon, Trials Fusion…

Child of Light Ubisoft

Par sa créativité, l’éditeur français est parvenu à lancer des franchises au succès mondial : Assassin’s Creed, Splinter Cell, Just Dance, Ghost Recon… Cette année, le démarrage de Watch Dogs a été supérieur à toutes les attentes avec plus de 8 millions d’exemplaires vendus. Les équipes du studio ont créé un concept totalement nouveau avec tout un système de hack au sein d’une ville hyper-connectée. Pour assurer leurs arrières, une campagne de communication massive et créative a été lâchée sur les réseaux sociaux.

A lire aussi :  Test de Divinity Original Sin Enhanced Edition

S’appuyer sur les nouvelles consoles

Ubisoft a la qualité d’être très réactif. C’est ce qui explique notamment les ventes de Watch Dogs. La voie était libre sur Playstation 4 et Xbox One pour faire un carton avec un jeu à monde ouvert à dominante action. Lors du précédent E3 en 2013, la même stratégie avait été appliquée à la Wii U avec des annonces de nouveautés en pagaille. Une vision permettant de lancer efficacement des licences qui pourront ensuite être recyclées sur toute la durée de vie de la console.

Watch Dogs Ubisoft

Une approche revendiquée par le célèbre PDG breton d’Ubisoft, Yves Guillemot :

« Le succès de Watch Dogs et la qualité de notre portefeuille de jeux présenté à l’E3 mettent en valeur notre positionnement stratégique, notre volonté d’innovation permanente et valident notre approche long terme. Watch Dogs s’impose désormais comme une franchise majeure, capable d’être déclinée avec succès sur les prochains exercices. »

Quelques chiffres clés

Pour montrer toute la puissance acquise par Ubisoft dans les jeux vidéo, il suffit de faire parler quelques chiffres :

  • L’éditeur dispose de 26 studios de développement répartis dans 19 pays, dont une forte concentration au Canada
  • Son chiffre d’affaire pour le premier trimestre de l’année 2014 s’élève à 360 millions d’euros grâce à la sortie de Watch Dogs, soit une hausse de 374% par rapport à l’année précédente
  • Le groupe emploie 9 200 salariés dont 7 800 dédiés à la production
  • Ubisoft est ctuellement le troisième éditeur et développeur au monde
A lire aussi :  Zelda : un open world et un autre héros ?

Pour 2014, Yves Guillemot prévoit ainsi d’engranger un CA de 1,4 milliards d’euros ! C’est donc une affaire qui tourne, même si elle pourrait être plus profitable à la maison France.

Categories

1 comment

Add yours

+ Leave a Comment