Un Picasso bat le record de ventes aux enchères pour un tableau


L’oeuvre de Picasso « Les femmes d’Alger » vient de battre le record de ventes aux enchères pour un tableau lors de la grande session organisée par Christie’s le lundi 11 Mai à New-York. Un acheteur anonyme a déboursé 179, 3 millions de dollars pour avoir le plaisir de la posséder dans sa collection privée, alors que la toile avait été vendue pour seulement 32 millions de dollars en 1997 et était actuellement estimée à 140 millions. Le précédent record était détenu par « Trois études de Lucian Freud », une peinture de Francis Bacon partie pour la modique somme de 142, 4 millions de dollars. « Les femmes d’Alger » n’a pas été la seule oeuvre à affoler les compteurs ce lundi : une sculpture de Giacometti a été adjugée pour 141, 28 millions de dollars.

Giacometti l'homme au doigt

L’homme au doigt de Giacometti

Des chiffres qui donnent le tournis, et qui démontrent bien l’incroyable envolée du marché de l’art au niveau mondial. Les acheteurs sont venus de tous les continents chez Christie’s pour acquérir des oeuvres d’art magnifiques, mais aussi bénéficier d’une profitabilité insolente. Le journal la Provence parle d’un rendement de 10 à 15% par an pour les pièces dont la valeur excède 100 000 dollars. L’art est devenu un marché comme un autre, ce que des artistes comme Damien Hirst sont parvenus à exploiter à merveille.

A lire aussi :  Fresques murales par Sainer et Bezt

On peut s’interroger sur les bénéfices de ces pratiques financières sur le domaine de l’art en lui-même : est-ce vraiment bénéfique pour la création ? En méditant sur cette question encore sans réponse, vous pouvez consulter notre article sur Pablo Picasso ou notre compte-rendu sur le marché de l’art en 2013.


+ There are no comments

Add yours