« The Underachievers », rappeurs en herbe?


Les deux MCs de Brooklyn ont fait leur comeback cette semaine avec un nouveau clip pour le morceau « Amorphous », et ce n’est pas pour nous déplaire.

Août 2014, l’heure était encore au Soleil et aux piqures de moustiques quand AK et Issa Gold finissaient l’enregistrement studio de leur premier album « Cellar Door : Terminus ut Exordium ». On a profité du nouveau clip du duo East Coast en featuring avec Portugal. The Man pour revenir sur ce groupe venu d’une autre galaxie.

On est en 2007 quand AK et Issa fument leur première grosse *cigarette* ensemble. Ils se rendent rapidement compte de leur attirance mutuelle pour les drogues hallucinogènes et commencent à en fabriquer peu de temps après. Rappeur depuis l’âge de onze ans, AK a tout de suite su qu’il voulait poser sous le nom de : « The Underachievers ». Ce n’est que quatre ans plus tard qu’Issa Gold et AK, se rassemblent pour former le groupe qui portera le nom toujours souhaité par AK. Issa expliquera d’ailleurs plus tard dans une interview que le terme « Underachievers » signifiant « sous-performants » n’est autre qu’un clin d’œil aux gens sous-estimant nos amis rappeurs à cause du fait qu’ils soient souvent « high ». C’est en 2012, grâce à leur signature sur le label « Brainfeeder » du célèbre producteur Flying Lotus que la machine se met réellement en marche. Le succès se fait rapidement sentir lorsque leur troisième clip pour le titre « Herb Shuttles » atteint les huit millions de vues sur le site YouTube.

A lire aussi :  Le Hip Hop a 40 ans

10486120_671539329594074_6404478409061560342_n

« Cellar Door : Terminus ut Exordium »

Amateur de hip-hop ou non vous avez peut-être déjà entendu parler de cet album au délire mystique sorti en 2014. Les deux marginaux de la nouvelle scène hip-hop U.S. ne cessent de nous impressionner par leur originalité comme dans « Nebulous », où AK nous dit clairement de vivre nos rêves éveillés. Très bons amis du collectif Pro Era de Joey Bada$$ et du groupe Flatbush Zombies avec qui ils forment le clan « Beast Coast », les deux compères de Brooklyn n’en finissent plus de surprendre de par leur assurance et souhaitent laisser leur empreinte sur la sphère hip-hop.

beast-coast-elite-daily

Même si les drogues hallucinogènes n’y sont pas pour rien dans leur succès, cette claque auditive au style new-yorko-psychédélique nous laisse sur notre faim : à quand un prochain album ?

« Amorphous », le clip:

+ There are no comments

Add yours