Une maison brutaliste à Bali qui s’intègre à son environnement

Située en plein coeur de la jungle de Bali, la villa Chameleon tire son nom de sa capacité à se fondre dans la végétation environnante. D’inspiration brutaliste, c’est un bien d’exception. 

Conçue pour une famille australienne par l’architecte Valentina Audrito du cabinet Word of Mouth, elle est spécialement adaptée pour ce domaine entre Canggu et Tanah Lot. Cette villa de quatre chambres estompe les principes occidentaux d’organisation de l’espace en se présentant comme une série de volumes interconnectés utilisant le concept balinais traditionnel de pavillons.

La maison principale contient ainsi les espaces de vie, tandis que deux pavillons plus petits contiennent des chambres d’hôtes et une piscine intérieure de 20 mètres de long. D’immenses baies vitrées maintiennent la connexion avec l’extérieur grâce à des vues panoramiques sur la canopée et le jardin. A l’intérieur, on trouve de nombreuses surfaces en teck, qui ont été associées à des sols en béton frais, des murs et des textiles gris, et à un ensemble de meubles d’inspiration locale. Une cinquième chambre sert également d’espace de bien-être pour le yoga et la méditation.

Fondateur du site artjuice.net, passionné par les nouveaux médias et la culture contemporaine.