Welcome To New-York fait scandale au Festival de Cannes


Diffusé sur la plage devant plus de 900 personnes dont de nombreux journalistes, le film d’Abel Ferrara entre documentaire et fiction a fait l’effet d’une bombe au Festival de Cannes, que l’on savait à retardement depuis la sortie de la première bande-annonce. D’origine, Welcome To New-York pouvait difficilement susciter l’adhésion de public cannois car exclu des salles obscures par les distributeurs eux-mêmes… Autant dire que sa réputation était déjà gravement entachée.

Que peut-on retenir de cette première diffusion ? Welcome To New-York est en effet très trash et n’hésite pas une seule seconde à grossir le trait à l’extrême sur Dominique Strauss-Kahn, quitte à le faire passer pour le pire des prédateurs sexuels. En somme, pour parler poliment : un gros porc. Le scandale ne pouvait donc pas être très loin, d’autant plus si on a Gerard Depardieu dans le rôle principal.

On s’en doutait, Welcome To New-York ne va pas révolutionner le septième art et passe largement à côté du chef d’oeuvre. Néanmoins, Abel Ferrara n’avait jamais revendiqué une telle ambition, il désirait simplement laisser ses fantasmes s’exprimer sur cette affaire mystérieuse. Donner son interprétation sur des secrets qui ne seront jamais révélés au grand public.

Welcome to new-york affiche

Des critiques, toujours des critiques

C’est pourquoi, il est intéressant de constater le déferlement de haine d’une grande partie de la presse sur ce film, comme s’en est amusé Rue 89. Le coup le plus dur vient certainement d’être porté par Anne Sinclair, via une tribune dans son propre magazine en ligne le Huffington Post, fustigeant l’antisémitisme de Welcome To New-York à cause des allusions sur la fortune douteuse de sa famille.

A lire aussi :  La vie d'Adèle au cinéma

Un fait dont on ne sait pas grand chose, même si on soupçonne Ferrara et Depardieu d’avoir un peu pété les plombs dans la digne continuité de leur traditionnelle attitude provocatrice. Il demeure que la vie de DSK et son aventure du Sofitel avec Nafissatou Diallo continuent toujours de défrayer la chronique de longs mois après les faits. Vous pouvez regarder Welcome To New-York en Vod, contre la modique somme de 7 euros.


+ There are no comments

Add yours