Zoom sur l’éditeur Focus Home Interactive


Fondé en 1996 dans la banlieue parisienne, Focus Home Interactive est devenu au fil des années le premier éditeur indépendant de jeux vidéo en France. La raison de son succès ? La création de jeux originaux et le pari de la distribution digitale. Le studio travaille avec de nombreux développeurs qui ont fait leurs preuves comme Cyanide, Frogwares, Spiders ou Eugen Système. Mais revenons plus en détail sur l’histoire de cet éditeur français…

 Les débuts et les premiers jeux à succès

Dans la fin des années 90, Focus distribuait les logiciels de création musicale eJay pour très rapidement se tourner vers l’édition et la distribution de jeux vidéo. C’est l’époque des premières réussites avec les séries Sudden Strike et Cossacks qui se vendent à des centaines de milliers d’exemplaires en France. Des jeux mythiques qui sont encore dans l’imaginaire de tous les stratèges en herbe.

Sudden Strike permettait de revivre les batailles de la seconde guerre mondiale et Cossacks celles de la Renaissance et de ses innombrables guerres européennes. Focus est alors très porté sur les jeux de stratégie complexes et destinés aux gamers en manque de défis à relever. C’est une véritable révolution à l’époque. Pour la première fois, le joueur peut contrôler des milliers d’unités à l’écran.

L’arrivée de jeux phares

C’est un peu plus tard que Focus annonce un jeu qui va devenir un succès mondial : Trackmania. Disponible en version gratuite, les différents opus seront téléchargés des millions de fois sur le Net et une communauté immense va voir le jour. Aujourd’hui encore Trackmania Nations et consorts font fureur, même si studio Nadeo, le développeur, est passé sous le pavillon Ubisoft.

A lire aussi :  Test de Cities : Skylines un City Builder en devenir

En parallèle, Focus Home Interactive lance les franchises Runaway et Pro Cycling Manager qui vont également devenir des bestsellers. Runaway est une série de jeux d’aventure qui va revitaliser le genre en incluant une forte dose d’humour et un univers complètement décalé. Le tout en ayant l’impression de suivre un véritable film interactif.

Runaway trilogie

Editée par Pendulo, la trilogie s’est achevée mais a laissé place à The Next Big Thing et Yesterday qui restent dans la même veine de jeux « point and click ». Quant à Pro Cycling Manager, on le retrouve tous les ans à l’occasion du Tour de France avec toujours davantage d’améliorations pour les fans de cyclisme.

Plus récemment, Focus a commercialisé la franchise Farming Simulator qui a fait l’effet d’une bombe dans les charts. Personne ne s’attendait à ce qu’un jeu autour du monde de la ferme soit un tel succès ! Mais quand on y regarde de plus près, on voit que cette réussite est justifiée avec une grande liberté laissée aux joueurs et un choix de véhicules impressionnant.

Le choix du digital pour Focus

Focus Home Interactive est un des premiers éditeurs à avoir compris que le digital représentait l’avenir du jeu vidéo. Notamment sur PC qui est la principale plateforme utilisée par Focus. C’est pourquoi, l’éditeur est un des premiers à entrer dans le catalogue Steam où la plupart de ses jeux sont disponibles en téléchargement. De nombreuses promotions sont proposées tout au long de l’année sur la plateforme favorisant la mondialisation de la clientèle de l’éditeur français.

A lire aussi :  Fifa 15 : une simple mise à jour ?

Game of Thrones le jeu vidéo

On y retrouve les derniers succès de Focus : Of Orcs And Men, Mars War Logs, le Testament de Sherlock Holmes, Blood Bowl Edition Légendaire ou encore Game of Thrones qui ont marqué l’année vidéo ludique. Car oui, il n’y a pas que la série Game of Thrones mais aussi des livres et des jeux !

Encore beaucoup de bonnes surprises en préparation

Focus n’a pas encore fini de nous étonner et nous réserve quelques très bons jeux pour les mois à venir. Le nouveau Sherlock Holmes : Crimes & Punishments, Bound By Flame et Blood Bowl 2 sont de ceux-là. A noter que dans le récent classement des plus importantes entreprises du numériques françaises, Focus Home Interactive s’est classé à la 44ème place. Une bien jolie performance.

Categories

1 comment

Add yours

+ Leave a Comment