12 Hommes en Colère : un classique indémodable


12 Hommes en Colère a été réalisé en 1957 par Sidney Lumet, et il n’a pas pris une ride. Véritable chef d’oeuvre du huis-clos, il met en scène un jury aux Etats-Unis chargé de statuer sur la condamnation ou l’acquittement d’un jeune homme accusé du meurtre de son père. Porté par Henry Fonda, le film est une ode à la présomption d’innocence, principe fondateur de nos justices contemporaines encore trop souvent bafoué.

Alors qu’une majorité des jurés est persuadée de la culpabilité du jeune homme ou veut simplement en finir le plus rapidement possible avec cette affaire, un homme, un seul, sur les douze va se prononcer en faveur de l’acquittement. Problème : le vote doit être unanime. L’homme s’explique, il ne sait pas s’il est coupable ou non, mais il a un doute valable, ce qui est la matrice de toute la discussion qui va suivre entre les jurés.

12 hommes en colère film

En plus de défendre la présomption d’innocence et la nécessité d’apporter des preuves irréfutables, Sidney Lumet pointe en avant les carences du système judiciaire, de l’avocat commis d’office qui ne s’investi pas pleinement pour la défense de son client aux témoins qui peuvent déformer la vérité pour attirer la lumière sur eux. L’ensemble du long-métrage est soutenu par une réalisation impeccable, faisant monter efficacement la tension par des gros plans sur les visages et ne présentant pas de baisse de régime.

A lire aussi :  Mad Max : n'allez pas le voir pour les dialogues

Lumet montre également la réalité d’une époque : aucune femme ne siège au sein du jury et les préjugés de certains ont la vie dure, notamment sur l’origine sociale du jeune homme né au sein d’un quartier difficile. Il est assimilé par certains à de la « mauvaise graine », donc automatiquement coupable. C’est une problématique toujours d’actualité. 12 hommes en colère montre enfin que l’impartialité totale est quasiment impossible, notre vécu influence forcément notre jugement qu’on le veuille ou non ; une justice parfaite est donc une utopie. Il faut néanmoins tout faire pour tendre vers cette utopie.

1 comment

Add yours

+ Leave a Comment