20 bureaux qui ont marqué l’histoire du design

0 Partages

Art Juice vous dresse une sélection de bureaux iconiques. Entre grands classiques et variations fantaisistes, c’est l’occasion d’un tour d’horizon de ce mobilier qui ne cesse de se transformer à mesure que nos modes de vie et nos techniques évoluent, eux aussi.

Table, bureau, table à manger, quelle est la frontière entre ces types de meubles ? S’il est vrai que la fluidité toujours plus grande entre le travail et la vie privée rend de plus en plus flexible une distinction qui nous semblait auparavant évidente, il est également vrai que la vocation du bureau continue d’être strictement liée à une fonction spécifique : l’écriture et la vie de bureau.Comme tous les autres types de meubles, le bureau a marqué l’histoire du design en intégrant de nouveaux styles et matériaux. Né comme un meuble en bois bientôt équipé de tiroirs, il a trouvé dans le mouvement Bauhaus une révolution formelle qui, le libérant de toute fioriture, a renforcé sa linéarité. Avec l’essor de la production en série, notamment américaine, la modularité a transformé le bureau en un meuble aussi pratique que joyeux. Dans l’après-guerre italien, il réapparaît dans les maisons de la bourgeoisie comme une structure architecturale, marquée par un fort aérodynamisme et des tensions entre les contrepoids, tandis que dans l’ère Pop, on n’hésite pas à jouer avec les matériaux plastiques et les volumes importants.

Qu’il s’agisse d’un usage pour le lieu professionnel ou pour la maison, strictement personnel ou à partager avec la famille ou les collègues, le bureau est un meuble qui change en fonction de sa nature publique ou privée, plurielle ou singulière. Pourtant, ces dernières années, nous avons étonnamment pris l’habitude de toujours reconsidérer ces hypothèses. Le traditionnel bureau de direction ne semble plus avoir beaucoup d’impact dans tous ces environnements où l’organisation du travail est devenue horizontale : beaucoup de gens estiment aujourd’hui que montrer une structure hiérarchique à travers le mobilier est dépassé. L’âge d’or de l’open space a longtemps favorisé les bureaux modulaires, avec ou sans cloisons. Aujourd’hui, à l’ère du cloud computing, le bureau semble subir une sorte de dématérialisation, qui aboutit dans certains cas à une réincarnation en petits postes de travail où l’on ne peut poser que son ordinateur portable. À moins que, et seule l’expérience du travail à domicile nous le dira, le bureau ne se réaffirme comme un espace essentiel et personnel – un coin de recueillement et de calme.

1. Le bureau d’écriture d’Henry Van de Velde

Ce grand bureau avec deux blocs-tiroirs porteurs reprend le style Art nouveau de manière élégante et symétrique, avec le profil sinueux du plateau, le jeu de correspondance des étagères, et même les petits détails sur les bords et le dessin des poignées.

2. Unique desk par Sven Markelius

Cet imposant bureau rationaliste conçu à l’origine par Markelius pour sa maison se distingue par ses formes généreuses, interrompues par des étagères, et par l’association originale du bois d’ébène de Macassar et du métal nickelé.

3. Bureau modèle S285 de Marcel Breuer pour Thonet

Parmi les emblèmes du mobilier Bauhaus, le bureau S285 présente une composition particulièrement harmonieuse entre l’acier tubulaire et le bois, ainsi que des courbes et des arêtes qui en font, outre un grand classique, un meuble intemporel.

4. Bureau Cavour Zanotta par Carlo Mollino

Le bureau Cavour est l’expression d’une tension aérodynamique résolue par un système de contrepoids visuels. Le contraste entre le volume défini de ses tiroirs et la légèreté de sa structure porteuse et de son plateau transparent est son signe distinctif.

5. Eames Desk Unit par Charles and Ray Eames pour Vitra

Inspirés par la même vision qui avait guidé le processus de conception de la Eames House à Los Angeles, Charles et Ray ont conçu une série de meubles fonctionnels, basés sur le concept modulaire d’une structure en acier standardisée pouvant être utilisée pour créer des meubles de rangement, des séparateurs de pièces, des étagères, etc… Cette empreinte sérielle se retrouve également dans le Eames Desk Unit, où la base métallique est caractérisée par des panneaux de contreplaqué et de masonite de différentes couleurs. Les pieds réglables permettent de s’adapter facilement aux variations du sol.

6. Bureau Cavalletto par Franco Albini pour Cassina

Les poulies, que Franco Albini avait déjà expérimentées lors de la conception de la bibliothèque Veliero, constituent un élément distinctif de ce bureau suspendu et aérien, dont l’élégance découle à la fois de sa nature intrinsèquement architecturale et de la forme lisse de ses composants.

7. Walnut Conoid Desk par George Nakashima

Avec le bureau Conoid, l’architecte, designer et menuisier George Nakashima a exalté la beauté du bois de noyer et de son grain, en sublimant la tradition vernaculaire américaine par la création d’une structure articulée qui oppose la forme parallélépipédique des tiroirs à l’exquise base en croix et au plateau à bord libre.

8. Executive Desk T 96 par Osvaldo Borsani pour Tecno Milan

Ce bureau est moins monolithique et austère que les bureaux de direction les plus courants de l’époque, et il se distingue par son accueillant plateau en forme de boomerang et ses deux tiroirs latéraux pivotants. Avec d’autres meubles, le bureau a été commandé par Enrico Mattei à Osvaldo Borsani pour le siège de ENI à Milan.

9. Bureau Arco par Studio BBPR pour Olivetti

Avec son cadre en métal laqué noir qui soutient le plateau et est relié à un système de tiroirs suspendus, le bureau Arco se distingue par l’aérodynamisme de ses profils emboîtés qui, lorsqu’ils sont reproduits dans différentes tailles, peuvent créer une série de bureaux modulaires.

10. Bureau Action Office de George Nelson pour Herman Miller

Ce système de bureau ouvert a été conçu pour répondre à toutes les exigences d’ergonomie, même dans un espace réduit, mais aussi pour s’adapter aux us et coutumes moins rigides et en constante évolution de l’époque. Action Office I est le résultat d’une étude anthropologique sur la vie de bureau réalisée par la division recherche et développement d’Herman Miller. Le bureau se distingue par ses pieds en aluminium poli en forme de T, les petits rangements escamotables et un plateau roulant refermable.

11. Quaderna 2830 par Superstudio pour Zanotta

Le motif de grille le plus célèbre de l’histoire du design tout simplement.

12. Bureau Boomerang par Maurice Calka pour Leleu Deshays

Avec ses formes douces, ce bureau volumineux et à la fois joyeux s’inspire du boomerang australien, mais il le réinterprète de manière maximaliste et asymétrique, d’où son aspect sympathiquement pop. Conçu en édition limitée, il n’existe que 35 pièces, dont une version blanche pour Georges Pompidou à l’Elysée.

13. Table Platone par Giancarlo Piretti pour Castelli

Cette création est une heureuse rencontre entre le plastique et le métal. Plato est un bureau pliant avec une structure en tube d’acier chromé et des articulations en aluminium moulé sous pression. Le plateau en polyuréthane aux bords arrondis est disponible en plusieurs couleurs et se distingue par la présence de nombreux espaces concaves où ranger la papeterie.

14. Ventaglio par Charlotte Perriand pour Cassina

Charlotte Perriand a conçu une table à la forme irrégulière et au plateau composé de 14 axes. Grâce à sa forme en éventail, le bureau se prête à de multiples usages. Utilisé par une seule personne, Ventaglio ressemble à un bureau de direction sophistiqué, où l’espace de travail est clairement séparé de l’espace dédié au rangement des fichiers et des dossiers. Lorsqu’il est partagé, il peut accueillir plusieurs personnes grâce à sa forme polyvalente et variable.

15. Scrittarello par Achille Castiglioni pour De Padova

La forme compacte et les bords lisses – ainsi que l’aspect léger et élégant du plateau – font de Scrittarello un bureau fonctionnel qui répond à tous les besoins domestiques. Toutefois, c’est l’élégant jeu d’équilibre qui détermine le charme de ce bureau fin de siècle : La base avec deux paires de pieds croisés en bois de hêtre est combinée avec deux intelligentes étagères latérales où ranger des livres ou des dossiers.

16. NesTable par Jasper Morrison pour Vitra

Avec NesTable, Jasper Morrison a conçu un nouveau meuble « super-normal » du XXIe siècle qui n’est pas un bureau, mais plutôt un pupitre pour promouvoir une activité de travail qui n’a désormais plus rien à voir avec la contrainte d’avoir une table fixe. NesTable accueille l’ordinateur portable et sa hauteur est totalement réglable, de sorte que vous pouvez l’utiliser avec n’importe quel type de siège.

17. Hub par Matteo Ragni pour Fantoni

Bureau de l’ère moderne doté d’une structure inhabituelle en forme de canopée, Hub offre non seulement un espace de travail collectif vaste et polyvalent, mais aussi l’inverse : en délimitant une sorte de « volume mental » grâce aux panneaux bleus absorbant les sons, il permet de se concentrer et facilite le travail individuel même en présence d’autres collègues. Grâce à leur profil linéaire, les unités individuelles peuvent être organisées dans une variété de dispositions, comme pour créer un véritable centre de vie de bureau.

18. Kaari par Ronan et Erwan Bouroullec pour Artek

« Kaari » signifie « arc » en finnois, ce qui correspond exactement au rôle structurel joué par la bande d’acier pliée qui fournit un support diagonal à toute la structure.

19. Ary par Emmanuelle Simon

Chêne cannelé et plateau en loupe de chêne constituent les matériaux de ce bureau plus confidentiel d’Emmanuelle Simon, designeuse en vogue, que nous avons décidé d’ajouter à notre sélection.

20. Ore Streams par Formafantasma

Ore Streams est le résultat d’une enquête sur le recyclage des déchets électroniques, ainsi que d’une ligne de mobilier créée en assemblant de vieux boîtiers, claviers, cartes mères, etc. Comme d’autres designers de leur génération, l’activité de conception du duo Formafantasma est inspirée par le processus, plutôt que par la forme. Pourtant, le résultat combinatoire de ces déchets a le mérite de présenter des meubles complets et sophistiqués, loin de l’esthétique souvent improvisée et inachevée des bricoleurs d’aujourd’hui.

0 Partages

Fondateur du site artjuice.net, passionné par les nouveaux médias et la culture contemporaine.