20 millions d’euros pour les industries culturelles


L’Etat vient d’accorder une nouvelle aide aux industries culturelles de 20 millions d’euros, en plus de celles déjà distribuées par le CNC (centre national du cinéma) qui se sont élevées à 90 millions d’euros en 2013 et de l’IFCIC. 

Si le CNC ne finance que le cinéma, cette nouvelle aide sera destinée à davantage de secteurs comme les livres et les musiques afin de leur permettre de réussir la transition du numérique. Ces 20 millions d’euros seront distribués par un organisme appelé le « Fonds pour le développement et la transition numérique des industries culturelles et de l’image animée ».

Le jeu vidéo : première industrie culturelle… et de loin

Cette décision suit les conseils du rapport Lescure qui avait déjà entamé la transition d’une partie des fonds du CNC vers d’autres industries culturelles. C’est à cette occasion que l’IFCIC avait vu le jour avec une dotation de 20 millions d’euros transférée du CNC, pour subventionner les librairies ou encore les jeux vidéo. C’est un juste retour des choses, mettant fin à l’hégémonie du cinéma pour la distribution des aides d’Etat.

Chiffre d'affaire mondial des industries culturelles

En effet, en prenant les chiffres de cette image on s’aperçoit que le jeux vidéo distance largement la musique et le cinéma en terme de chiffre d’affaire et l’écart devrait encore se creuser dans les années à venir. Quand on connait l’état actuel du marché du jeux vidéo français, et la perte d’emplois dans le secteur au profit du Canada, notamment, ses mesures sont cruciales pour permettre aux talents de l’hexagone de s’exprimer. On peut même logiquement se demander si 20 millions d’euros suffiront à redresser la barre…

Categories

1 comment

Add yours
  1. La Culture et les médias numériques

    […] La mutation numérique des industries culturelles et de la communication ainsi que le déploiement des usages correspondants ont atteint un premier stade de développement : en dix ans, plus de la moitié de la population française est connectée à Internet, les deux tiers disposent d’un PC ; des offres de contenus patrimoniaux ou nouveaux s’inventent sous une diversité de modèles économiques ouverts au caractère moteur des usages ; les formules juridiques s’élaborent, s’expérimentent, et jusqu’à un certain point se sédimentent. Certaines branches de l’industrie culturelles connaissent des difficultés d’adaptation et doivent recourir à des aides d’Etat. […]

+ Leave a Comment