A Perfect Day : guerres absurdes et humanitaire


Se situant après l’intervention de l’OTAN lors de la guerre de Bosnie-Herzégovine et le début de pourparlers entre les belligérants, A Perfect Day nous montre l’action d’une petite équipe humanitaire menée par Mambrù (Benicio Del Toro) et appartenant à Aid Across Borders. Chargés du traitement de l’eau, une denrée stratégique en période de guerre, les membres de l’ONG cherchent à extraire un corps sans vie d’un puit, le seul encore accessible dans la région.

S’il se concentre sur un épiphénomène et ne nous apprend pas vraiment grand chose sur le conflit en lui-même, A Perfect Day a le mérite de nous plonger dans la vie des humanitaires. Ils ne sont finalement pas présent sur les zones de guerre pour trouver des coupables et des causes, mais simplement pour aider les civils pris dans la tourmente. Pas de géopolitique, seulement de l’humain.

A Perfect Day parvient à enrober ce quotidien morose d’une bonne dose d’humour fortement marquée par l’autodérision sur l’environnement qui entoure les différents protagonistes. C’est aussi l’occasion de voir les rapports (de force) entre les différents acteurs, notamment entre les Nations Unies et les organisations humanitaires qui se mettent parfois des bâtons dans les roues, donnant des situations totalement absurdes très bien démontées par le déroulement du scénario. Un scénario en somme assez simple, mais qui reste assez entraînant et très bien rythmé sur une musique rock bien nerveuse (mention à un des turning point où passe le morceau Sweet Dreams de Marilyn Manson) et les magnifiques paysages des Balkans.

a perfect day film

Le réalisateur Fernando León de Aranoa a voulu avant tout faire un long-métrage sur les relations humaines dans ce type de configuration dramatique. Un Benicio Del Toro désabusé qui veut quand même encore y croire, une Mélanie Thierry dont l’idéalisme se confronte à la réalité du terrain, une Olga Kurylenko plongée dans les arcanes administratives et un Tim Robbins qui n’envisage plus sa vie autrement qu’en zone de conflit. Ce panorama fonctionne bien et porte le film. A Perfect Day n’est certainement pas une véritable claque, mais il a le mérite d’aborder un sujet complexe avec de bons acteurs, de l’humour et un regard juste sans passer à côté de la dureté de ces situations.


+ There are no comments

Add yours