L’Abkhazia : photographies de ce pays qui n’existe pas vraiment


Quand le photographe américain Robert Walton Cooper s’est rendu en Abkhazia, il ne savait pas vraiment à quoi s’attendre. Autrefois connu comme un lieu de villégiature privilégié de l’élite soviétique, c’est un endroit qui a connu de profonds bouleversements ces dernières décennies, et il n’est que partiellement reconnu comme un Etat.

Cette « nation fantôme » s’est battue et a gagné une guerre de sécession contre la Géorgie en 1993, et a formellement déclaré son indépendance en 1999. Après la guerre russo-géorgienne de 2008 qui a vu la fuite de nombreux habitants, Moscou a reconnu l’Abkhazia comme un véritable Etat indépendant, tandis que la Géorgie jugeait le territoire occupé par la Russie. Comme vous pouvez l’imaginer, le statut souverain de l’Abkhazia reste un enjeu très chaud des deux côtés.

Abkhazia photographie

Les restes d’un ancien palais construit par le Duc Smetzkoi

Fasciné par cette histoire et ce dilemme culturel, Robert Walton Cooper a décidé de documenter son voyage dans le pays, en révélant sa face cachée, entre anciennes stations balnéaires et bâtiments abandonnés, dans une magnifique série de photographies en noir et blanc.

Né aux Etats-Unis, Robert Walton Cooper vit et travaille désormais dans le Caucase dans le domaine de l’édition et des jeux de société. Il écrit et prend occasionnellement des photos pour le Georgian Journal.

Abkhazia photographie

Le palais du Duc Smetzkoi

Abkhazia photographie

Sur la côte, la ville de Sukhumi

Abkhazia photographie

L’ancien Parlement

Abkhazia photographie

L’ancien Parlement

Abkhazia photographie

Une station de train à Zugdidi

Categories
Tags

+ There are no comments

Add yours