Alexandra Gestin et la sérénité du Sumo


La sculpture moderne a bien évoluée depuis Rodin mais concerne encore d’autres sujets que l’abstrait. Alexandra Gestin est une sculptrice française originaire de Guérande (Loire-Atlantique) et travaillant actuellement à Bruxelles. Suite à des études de commerce, elle change radicalement de voie pour découvrir sa véritable passion après plusieurs voyages à l’étranger, dont un à Tokyo qui donnera naissance à cette série d’oeuvres consacrée au sport de lutte japonais Sumo.

La sérénité de la tradition

Le Sumo est un sport multi-centenaires, encore très populaire dans le Japon moderne même s’il est de plus en plus délaissé par les jeunes. Il illustre à la perfection la diversité de l’archipel nippone, entre traditions anciennes et fer de lance de la modernité technologique. Au-delà de ce constat, Alexandra Gestin s’est surtout dit frappée par la sérénité et le sens de l’observation de ces lutteurs, qu’elle a tenté de retranscrire à travers ses sculptures.

Au départ de petite taille, Alexandra Gestin est rapidement passé à une production d’oeuvres arborant une taille proche de la réalité. Un tournant qui lui a permis de voir ces réalisations de combat Sumo s’installer dans les rues, comme c’est le cas au Square Guy d’Arezzo dans la banlieue de Bruxelles. Le passant ne peut être qu’interpeller par ces silhouettes massives et très caractéristiques. Comme une bonne partie de la « nouvelle garde artistique », Alexandra Gestin a fait le choix de la couleur flashy, très facilement opérable grâce à la résine. Elle en coule également en Bronze et en aluminum.

alexandra-gestin-sculpture-sumo-10

alexandra-gestin-sculpture-sumo-8

alexandra-gestin-sculpture-sumo-9

alexandra-gestin-sculpture-sumo-6

alexandra-gestin-sculpture-sumo-1

alexandra-gestin-sculpture-sumo-4

alexandra-gestin-sculpture-sumo-5

alexandra-gestin-sculpture-sumo-7

alexandra-gestin-sculpture-sumo-3


+ There are no comments

Add yours