Allégorie de la guerre civile syrienne par le savon d’Alep


Découvert lors du festival « Circulations » dédié à la jeune photographie européenne et organisé au 104 à Paris, nous vous présentons aujourd’hui le travail d’Emmanuel Tussore. Il dresse une allégorie de la guerre civile syrienne à l’aide d’un produit emblématique d’Alep : le savon. 

Le savon d’Alep est un produit ancestral dont la fabrication a commencé dès l’Antiquité au Levant. Popularisé en Occident par les Croisés au XIIème, il demeure un produit de consommation courante reconnu pour sa simplicité et son efficacité, mais qui n’est bien entendu plus fabriqué dans son berceau d’origine à cause de la guerre. L’artiste Emmanuel Tussore s’est donc emparé de ce produit pour dresser une allégorie de la terrible crise que traverse actuellement le pays.

Emmanuel Tussore savon alep

HOME, © Emmanuel Tussore

On peut voir des savons en forme de ruines qui font écho aux destructions connues par les habitants. Au-delà des différents belligérants, Emmanuel Tussore n’épargne pas l’Occident. « Study for a soap » est une installation composée de plusieurs téléviseurs formant une tour, symbole de la ville occidentale, au-dessus de laquelle trône un des fameux savon observé par de multiples caméras. Elle fait ainsi écho à une guerre fortement médiatisée que nous nous contentons d’observer sans vraiment avoir de réaction… Une guerre menée par les drones.

Emmanuel Tussore savon alep

Study for a soap, © Emmanuel Tussore

Emmanuel Tussore savon alep

Study for a soap, © Emmanuel Tussore

Emmanuel Tussore savon alep

HOME, © Emmanuel Tussore

Emmanuel Tussore savon alep

WALLS, © Emmanuel Tussore

Emmanuel Tussore savon alep

HOME, © Emmanuel Tussore

Emmanuel Tussore savon alep

CITY, © Emmanuel Tussore

Categories
Tags

+ There are no comments

Add yours