arlequin thomas jolly

« Arlequin poli par l’amour », Thomas Jolly renoue avec son premier succès 

Cette pièce de Marivaux révéla le talent immense de Thomas Jolly en 2006. Depuis, ce metteur en scène est devenu le chef de file d’une nouvelle génération qui réinvente le théâtre. L’été dernier, il présenta « Thyeste » dans la Cour d’honneur du Palais des Papes à Avignon. Bref, son talent est irréfutable!  La Scala Paris a bien raison de présenter à nouveau cet Arlequin.

Rock et décadence chez Marivaux

Une Fée, amoureuse d’Arlequin, l’enlève pour se faire aimer de lui. Mais, le jeune homme, candide et ignorant des manières, tombe amoureux d’une jeune bergère. Leur amour ne sera pas du goût de la Fée. Qui triomphera? L’amour ? Le pouvoir ? L’intelligence ? Ce thème plutôt simple de Marivaux permet à Thomas Jolly d’explorer des sujets riches et actuels.

arlequin thomas jolly

C’est ici la trajectoire d’un homme. De sa jeunesse déjà, où il ne maîtrise pas encore les codes d’une société corrompue par le pouvoir et le désir. Ce coeur pur vaut de l’or aux yeux de la Fée qui, désabusée par la vie, sera prête à tout pour le posséder. Mais, Arlequin grandit et ses expériences et ses rencontres font de lui un adolescent amoureux d’une bergère. Par de fins stratagèmes, le héros arrive alors à parvenir à ses fins pour préserver son amour. Et finalement devenu adulte, Arlequin pleinement victorieux, devra choisir entre le pouvoir et l’amour.

Cette courte pièce est très divertissante, rendue accessible pour les enfants grâce au talent du metteur en scène. C’est drôle, les personnages sont grotesques, et on rigole beaucoup. Mais, c’est aussi un conte pour adulte. En effet, Thomas Jolly a décidé de modifier la fin du texte, changeant complètement le sens originel ou du moins n’apportant pas une fin fermée. Sûrement pour trouver des résonances plus fortes avec la société actuelle où la profusion de tout (pouvoir, argent, biens… et amour) est devenu central.

Un spectacle à voir de 7 ans à 77 ans !

Artisanat et faiseur de rêve

Singulier, c’est le mot qui devrait qualifier chaque grand metteur en scène. Et pour Thomas Jolly, cet adjectif est acquis ! Le spectacle est artisanal avec plusieurs ampoules suspendus sur la scène qui éclairent et délimitent des espaces. Les costumes sont eux aussi très inventifs, confectionnés pour 3 francs 6 sous, mais redoutablement efficaces ! La scène du baiser entre Arlequin et la bergère devient une scène poétique et festive, car tout tourne autour d’eux : leur sentiment est exacerbé visuellement par un tourbillon de confettis, de tissus, lumières, ampoules et personnages virevoltants, c’est magnifique !

arlequin thomas jolly

Moderne et intemporel, ce spectacle ravit les spectateurs par son rythme, le jeu des comédiens et la lumière (de Thomas Jolly et Jean-François Lelong). Pour un premier spectacle, rejoué aujourd’hui 12 ans après, il n’a pas pris une ride !

Pour découvrir le spectacle, c’est ici !Et pour réserver, c’est là.

« Arlequin poli par l’amour», de Marivaux, mise en scène Thomas Jolly avec Julie Bouriche, Romain Brosseau, Rémi Dessenoix, Ophélie Trichard, Charlotte Ravinet, Romain Tamisier.  Production La Piccola Familia. Jusqu’au 27 octobre à la Scala Paris.