scala theatre

Brise poétique à la Scala Paris

Le lieu est refait à neuf, les plâtres sont à peine essuyés et déjà c’est une belle promesse ! Une nouvelle page s’écrit dans le monde du spectacle vivant.  Et oui, la Scala Paris (ré)ouvre ses portes en même temps qu’Art Juice lance sa nouvelle rubrique « Spectacles » !

Quoi de mieux pour inaugurer ce lieu (et cette rubrique) qu’un spectacle de Yoann Bourgeois !

Trampoline et Trappe

Metteur en scène, circassien, acrobate et danseur reconnu, Yoann bourgeois met en scène «Scala», un spectacle crée sur mesure pour l’occasion. Le plateau est meublé d’un escalier surplombant deux trampolines, un lit, une table, des chaises et une commode remplie de boules grises. Et des portes. Et des trappes, un peu partout dans la scène, cachées. C’est d’elles que rentrent et sortent les interprètes, qui jouent tous le même personnage. Ou son double.

Utilisant les «wakouwas» et le tremplin, l’artiste signe une création époustouflante et singulière !

scala theatre

Entre quête de sens et songe éveillé

Le spectateur est invité à ressentir, à imaginer ce qu’il voit sur scène.

Certains essaieront de chercher un sens à cette pièce. Les meubles se cassent et se réparent tout seuls, les acrobates tombent et se relèvent, disparaissent et reviennent par une autre porte. Métaphore de la Scala Paris qui n’a cessé depuis 1874 d’ouvrir et baisser son rideau jusqu’à aujourd’hui. Parallèle également dressé avec l’homme qui chute et se redresse, noyé dans une société dans laquelle il cherche son reflet.

scala theatre

D’autres se plongeront dans un rêve cauchemardesque. Une hallucination, où la logique n’est plus. La répétition, la boucle, l’irrationalité font alors Loi. Des effets en cascade, papillons, et c’est reparti pour un tour !

« Réaction en chaîne où un être défie la pesanteur matériel et immatériel »

Déstabilisés, on l’est. Les interprètes, eux, ne le sont pas, tant la grâce de leurs mouvements et la fluidité des enchaînements sont maîtrisés. On en ressort ému, sans trop savoir pourquoi, mais avec la conviction que le spectacle a touché quelque chose de profond en nous.

Au milieu du spectacle, une interprète retire à l’infini un tee-shirt moulant trop long sur elle. On pense à la mue d’un animal, à la difficulté de retirer le vernis pour faire peau neuve. Personne ne l’aide. C’est cruel et pourtant si banal. Peut-être que cette création est engagée, sûrement d’ailleurs. Mais le moyen transcende le propos qui se veut multiple. C’est simplement sublime !

On y court, on y jump à la Scala Paris

13 boulevard de Strasbourg, notez l’adresse, elle deviendra pour sûr le lieu incontournable du spectacle vivant contemporain !

Pour découvrir la programmation, c’est ici.

Et pour réservez vos places, c’est .

« Scala », conception et mise en scène de Yoann Bourgeois, production La Scala Paris, et Les Petites Heures. Jusqu’au 24 octobre.