Chief Keef : la rap ultra-violent de Chicago


Depuis un peu plus d’un an, un nouveau rappeur émerge à Chicago avec des titres sans concessions. Ce rappeur c’est Chief Keef, un ado de 18 ans qui n’en finit plus de défrayer la chronique. Malgré son jeune âge, Sosaa comme on l’appelle, a déjà à son actif de multiples crimes : trafic et production d’héroïne, port d’arme, course-poursuite avec la police, présomption d’homicide…

Keef a rapidement été incarcéré dans des centres de détention pour mineurs ou encore placé en résidence surveillée chez sa grand-mère. Mais pas sûr que cette mise en demeure l’ait aidé. En effet, les gangs sont partout et les familles soutiennent leurs jeunes fils dans leur quête de pouvoir sur le ghetto. C’est ainsi que notre jeune rappeur a encore fait couler beaucoup d’encre en exécutant le signe des Black Disciples en compagnie de sa mère et de son cousin.

chief-keef-mere-black-disciples

Un gang dont fait partie Chief Keef avec son propre crew : 3Hunna. Ce dernier a été accusé du meurtre d’un autre rappeur originaire de Chicago dont Chief serait le commanditaire. La violence est donc à son comble dans la ville du Midwest et de nombreux rappeurs se sont élevés face à l’importance médiatique de ces rappeurs sans foi ni loi qui ternissent l’image du Hip-Hop.

A lire aussi :  Ibrahim Maalouf mêle Occident et Orient : un vent de fraîcheur sur le jazz

Chicago : une ville sous haute tension

D’un autre côté, ce se sont des jeunes qui ne connaissent que ça et ne font que parler de ce qu’ils ont vécu : la rue avec ses fusillades et son trafic de drogue. A Chicago, le nombre d’assassinats a ainsi explosé pour atteindre le chiffre dramatique de 240 meurtres au mois de Juin 2012 selon Slate. Obama ne semble pas prendre la situation très sérieux, alors qu’il a été élu grâce à cette génération désabusée qui voyait en lui un véritable espoir de battre enfin en brèche les communautarismes qui rongent le pays.

Pour illustrer cette violence omniprésente, voici les déclarations de mecs d’Harvey World, un quartier rattaché aux Gangster Disciples Nation, un gang rival des Black Disciples.

On verra si Chief Keef réussit à sortir de cette spirale infernale et à se consacrer pleinement à sa musique. Le rappeur a en effet été repéré par Kanye West qui lui a fait signer un contrat de 6 millions de dollars pour 3 albums chez Interscope Records. Avec pour obligation de vendre au minimum 250 000 galettes pour son premier album. Un pari largement réussi avec « Finally Rich » qui comporte de très bons morceaux comme le désormais classique « Love Sosa ».

Categories

4 Comments

Add yours
  1. Le documentaire sur drill music: Chiraq

    […] Chief Keef et sa bande sont les premiers à avoir émergé sur la scène rap américaine, entraînant une foule d’autres rappeurs derrière eux. Ils ont été épaulé par le producteur Young Chop, considéré comme le fondateur de la drill music. En France, de nombreux artistes produisent un son très semblable dont le plus célèbre est certainement Kaaris. Une musique facile à produire, sans grande revendication mais qui fait fureur dans le monde entier ! Effet de mode ou phénomène durable, l’avenir nous le dira. […]

+ Leave a Comment