Claude Monet et le retour à la mode de l’impressionnisme


Les impressionnistes ont la cote. Un succès encore amplifié pour celui qu’on appelle le père de l’impressionnisme : Claude Monet, gratifié d’une exposition géante au Grand Palais en 2010. Retour sur cet immense artiste français.

Claude Monet est né en 1840 à Paris mais il passera son enfance au Havre, source d’inspiration pour ses premiers tableaux. Il est ensuite élève à l’école impériale des beaux-arts de Paris. Nous sommes alors sous le règne de Napoléon III, la peinture est encore en majorité d’inspiration classique comme en témoigne, par exemple, les tableaux d’Antoine-Jean Gros ou de Jacques-Louis David quelques décennies auparavant.

Avec l’émergence de peintres à leur propre compte, moins dépendants des commandes de grands princes, une place se libère pour l’émergence de courants alternatifs. Une voie que saisisse de nombreux jeunes artistes tel que Claude Monet, Renoir ou Cézanne. Ils vont utiliser le Salon de Paris, récemment créé en 1863, pour faire la promotion de leurs oeuvres et populariser ce qu’on appellera l’impressionnisme.

L’élément central : la lumière

Très vite, Claude Monet fait des jeux de lumière son outil de prédilection. Il cherche à montrer l’aspect changeant de ses sujets en fonction de celle-ci. C’est pourquoi il peint certaines scènes à différents moments de la journée ou périodes de l’année, comme la série Meule de foin ou celle consacrée à la cathédrale de Rouen.

Peinture de Claude Monet les meules de foin

Peinture de Claude Monet les meules de foin

L’impressionnisme ne suscite pas une adhésion massive dans ses premières années et Claude Monet doit traverser une situation financière très difficile, d’autant plus qu’il est très bon vivant et peu enclin à faire des économies. La célébrité arrive enfin dans le courant des années 1880, qui coïncide avec l’achat de la fameuse propriété de Giverny (aujourd’hui gérée par la fondation Claude Monet).

Voir la nature différemment

A Giverny, Monet ne lésine pas sur les dépenses de jardinage, construisant un véritable éden pour tout pépiniériste qui se respecte. Son importation la plus célèbre reste certainement les nymphéas, qui inspireront nombre de ces travaux à la fin de sa vie dont « Le pont japonais sur le bassin aux nymphéas à Giverny ».

Peinture de Claude Monet le Pont Japonais

Claude Monet cherchait simplement à rendre compte de ses impressions face à la nature, expliquant de manière limpide le nom de son mouvement. La peinture devient donc un plaisir, dépendant du spectateur et de celui qui réalise l’oeuvre. Une conception que l’on retrouve très bien dans le film Renoir, sorti récemment dans les salles obscures.

Comment expliquer le retour en force de l’impressionnisme ? Peut-être en partie par sa grande accessibilité pour le grand public, pouvant parfois buter sur un art contemporain qui se perd dans ses errances. Mais, plus certainement grâce au renouveau de la nature, qui redevient un thème central de nos sociétés via les problèmes environnementaux. Ci-dessous, quelques-unes des 2000 oeuvres de Monet.

Peinture de Claude Monet

Peinture de Claude Monet

Peinture de Claude Monet

Peinture de Claude Monet

Peinture de Claude Monet de la gare Saint-Lazare à Paris

Peinture de Claude Monet Dames au jardin

Peinture de Claude Monet cathédrale de Rouen

Peinture de Claude Monet

Peinture de Claude Monet


+ There are no comments

Add yours