Comment être entrepreneur et créatif ?


Nous avons tous eu à un moment ou un autre l’impression d’avoir LA bonne idée, avec la possibilité d’entamer un style de vie très différent où nous serions le seul maître à bord en créant une entreprise. Mais avant tout cela, encore faut-il être créatif dans un monde de plus en plus concurrentiel et avoir les bonnes méthodes. 

Que vous soyez jeune diplômé ou que vous ayez une expérience de plusieurs années dans l’industrie à votre actif, à un moment ou un autre la pensée de démarrer votre propre entreprise peut vous avoir traversée l’esprit. Pourtant, très peu d’entre nous ont la volonté de sauter le pas, ne sachant pas si nos idées sont un rêve ou de futurs best-sellers avec un potentiel commercial réel.

Comme nous sommes sur le point de le découvrir, la route d’un entrepreneur créatif n’est pas vraiment un long fleuve tranquille. De nouveaux défis s’immiscent en permanence et l’apprentissage pour devenir un véritable manager peut s’avérer complexe. Mais cela peut également être une des décisions les plus épanouissantes et enrichissantes que vous pouvez faire dans votre vie. La qualité primordiale à posséder ? Une volonté inébranlable que rien ne peut arrêter !

Faites ce que vous aimez

Pour l’artiste australien Brad Eastman et son épouse Kelly, le démarrage d’une entreprise vient de leur rêve de construire les bases d’une structure familiale après la naissance de leur fils Eamon l’année dernière.

Nous avons voulu créer une marque dont nous pourrions faire ce que nous voulions et nous donner la possibilité de travailler à domicile ou en déplacement

Inspirés par l’idée de « trouver les moyens d’intégrer l’art différemment dans les espaces« , les East Editions ont été lancées en Décembre 2013 avec une seule collection : une série de quatre tables basses fabriquées à la main qui sont inspirées par Vans The Omega, un graffeur mondialement reconnu pour ses tableaux géométriques.

Tables Vans The Omega

Nous avons eu  foi dans notre vision de la marque et dans les produits que nous produisions, dit Kelly, qui, avec Brad a investi les économies de toute une vie dans l’aventure. « Nous savions que le travail de Vans The Omega serait parfaitement adapté pour des meubles et d’excellents produits pour lancer notre marque ».

Comprendre le marché

Lancé en 2010, Howkapow est un concepteur-makers indépendant, vendant une collection trié sur d’objets design, gravures et textiles. Les Fondateurs Cat et Rog How ont travaillé dans le marché de l’art pendant plusieurs années avant de se lancer dans les affaires ensemble.

« Les marchés sont un précieux moyen de mesurer ce qui se passe […] nous avons pu y acquérir de l’expérience, voir ce qui se vend, à quel prix et obtenir des commentaires sur nos produits. »

Faire confiance à votre instinct

C’est lors d’un séjour de deux ans en Australie que Cat a commencé à vendre ses bijoux faits à la main à Melbourne Rose Market Street en 2006. « J’ai commencé à faire des bijoux sur mon temps libre » se souvient-elle, « mais il s’est passé un moment avant que je pense cette activité comme une option commerciale viable. » Le couple a donc fini par fonder sa propre boutique.

Howkapow boutique

Pour se démarquer, ils ont utilisé les méthodes du web en créant un site e-commerce et en travaillant sur une méthode de ventes éphémères de quelques jours, ce qui maintient les acheteurs en haleine. Un concept qui fonctionne plutôt bien, Howkapow a été cité par le Guardian ou encore Elle Décoration. En France, le Konbini Pop-up Store est un autre exemple de cette technique qui entretient le buzz, notamment sur les réseaux sociaux.

Avoir des ressources

Beaucoup de grandes entreprises ont commencé dans des garages comme pour Bill Gates avec Microsoft. Ce n’est pas un mythe et le web offre de nombreuses possibilités pour se lancer avec de très petites sommes. Le modèle du freelance l’illustre parfaitement. Vous avez juste besoin d’un ordinateur. Ce sont vos capacités et vos connaissances qui font le reste.

On peut prendre l’exemple de Nathan Blaker qui a réussi à ouvrir un magasin de T-shirts (réalisés par lui-même) avec seulement 300 euros en poche. Il s’est appuyé sur l’aide de ses amis mais aussi sur une communication originale. Il a exposé des artistes locaux dans sa boutique afin de trouver des fonds. L’objectif est simple : le manque d’argent ne doit pas entamer la créativité.

Design

Posséder un concept fort

Un concept fort est le meilleur argument pour séduire de futurs clients. Il ne suffit pas de se lancer dans un petit business avec quelques centaines d’euros pour réussir. Vous devez surmonter de multiples obstacles pour arriver au bout de l’aventure. Des néerlandais ont par exemple trouver la bonne idée de combiner deux de leurs passions : l’art et le voyage dans un projet nommé Jaunt afin de réaliser des illustrations originales de façon artisanale.

Voyager est en effet une source d’inspiration majeure pour les artistes qui peuvent se confronter à des cultures différentes. Jaunt a réussi son pari en séduisant de nombreux talents, bâtissant au passage un puissant réseau qui permet aux gens de se rencontrer, de s’entraider. L’entreprise s’est désormais diversifiée et produit également des sculptures et différents petits objets.

Dépasser ses limites

Même si votre expérience en tant qu’entrepreneur s’avère être un fiasco total, vous n’aurez pas tout perdu. Diriger une entreprise permet d’acquérir de nombreux savoirs comme le management d’une équipe, la gestion des stocks, la construction d’une communication efficace pour ses produits, la rencontre de gens passionnants, etc.

Vous aurez toujours la possibilité de rebondir et ce serait dommage de ne pas tenter l’aventure, mais pour cela, il faut se dépasser. Le stress n’est jamais loin, surtout quand vous jonglez avec des sommes qui commencent à être très importantes et que plusieurs personnes dépendent de vous.

S’engager avec sa communauté numérique

Si vous n’êtes pas un véritable commercial, promouvoir des produits peut s’avérer très difficile. Des plateformes comme Twitter deviennent alors d’excellents moyens pour rester en contact avec ses clients. En effet, les réseaux sociaux sont désormais devenus des outils indispensables pour les petites entreprises de création comme leur clientèle est en général davantage connectée.

Gérer sa communauté numérique

Cela permet de faire passer les valeurs de la marque qui sont encore renforcées par la possibilité de diffuser des images. Les produits vendus étant censés être originaux, ils doivent trouver un accueil plus réceptif sur internet que des grandes marques avec des produits « classiques ».

Conclusion

S’engager avec ses clients, construire son ‘image de marque, gérer une trésorerie et se tenir au courant des médias sociaux n’est pas pour les timides. Il faut réellement en vouloir mais votre plus grande motivation restera certainement la satisfaction de travailler pour vous-même.

Categories

+ There are no comments

Add yours