Hurt Me Tender

« Hurt me tender » : éloge violent de la tendresse

Le CirkVOST, l’une des rares compagnies de trapézistes, offre un spectacle fulgurant à l’occasion de Village de Cirque, festival de cirque sous toutes ses formes. Puissant !

Chute au sol, chute du ciel

Comme souvent dans le cirque contemporain, l’histoire n’est pas littéraire. Le spectateur doit se faire son propre scénario d’après ce qu’il voit et surtout ce qu’il ressent. Il s’agit ici d’un spectacle sur la lutte entre les individus. « Je t’aime, moi non plus ». Les circassiens passent leur temps à se faire tomber les uns les autres. Cette violence qui ne cesse de grandir tout au long du spectacle prend son envole avec les trapèzes dans les hauteurs du chapiteau.

Et pourtant, malgré la tension, il y a une forme de tendresse. Quand les uns sont violents, les autres rattrapent celui qui va tomber. De l’agression, on va vers la bienveillance. Cet enchaînement chorégraphique de figures incroyables ressemble à un chaos organisé. Chacun chute puis se relève.

Hurt Me Tender

Un spectacle de haut vol !

Le chapiteau s’éteint. Un groupe de trois musiciens commence à jouer au bord de la scène du rock de garage, psyché et sale. Puis une jeune acrobate arrive et se dirige vers les gradins, grimpe sur les bancs. Et chute sur un spectateur. En réalité un de ses compères, ce dernier tombe à son tour sur un autre et c’est l’effet domino sur le gradin.

C’est le début d’un spectacle minutieusement orchestré entre figures au sol et trapèze dans les hauteurs. On passe d’une engueulade à une fille en roller sur un trapèze, à une danse collective.La décadence peut être le sujet de cette pièce. Soutenu par une musique saturée, le spectacle évolue dans une ossature de fer restructurée. C’est le chaos.

Hurt Me Tender

Balancer un acrobate et se faire réceptionner plusieurs mètres plus loin. Rires, tensions, disputes, gamelles, cascade, destruction et renaissance. Comme sur un cheval, si tu tombes, il faut se remettre en selle tout de suite.

On imagine que chacun est essentiel à la troupe. Un décalage pourrait mettre en péril la suite.Le public est tendu, bouleversé, amusé. C’est brillant !

Pour découvrir le spectacle, c’est ici !

Et pour connaître mieux le CirkVOST, c’est  !

« Hurt Me Tender», de Florent Bergal assisté de François Juliot, Tiziana Prota, Océane Peillet, Cécile Yvinec, Jean Pellegrini, Arnaud Cabochette, Elie Rauzier, Sebastien Lepine, Benoît Belleville, Jef Naets, Théo Dubray. Musiciens : Lionel Malric, Kevin Laval, Johann Candoré et Benjamin Nogaret. Production : CirkVOST. En tournée.