Keith Ape est devenu le fer de lance du rap coréen : le Khip-hop

Keith Ape est devenu le fer de lance du rap coréen : le Khip-hop


Une nouvelle mode a fait son apparition dans le milieu du rap : les sons coréen. En tête d’affiche de ce mouvement, Keith Ape qui vient récemment de sortir « Let Us Prey », un nouveau morceau à l’identité visuelle très travaillée le mettant en scène dans une ambiance sous-marine au milieu des orques et des requins. Un travail léché qui fait plaisir à voir et fait écho à son précédent titre « Diamonds », dont le clip est inspiré de films cultes comme  Enter The VoidBlade Runner ou Donnie Darko.

Les Inrocks ont surnommé ce phénomène le Khip-hop qui rencontre notamment un franc succès auprès des anglo-saxons, friands de la manière dont Keith Ape et ses complices mixent l’anglais et le coréen. Il s’est d’ailleurs rendu aux Etat-Unis l’année dernière pour une série de concerts. Le son « It G Ma » est symptomatique de ce mélange et a réussi l’exploit de faire le tour du monde : une exception bienvenue pour la production culturelle coréenne qui peine à s’exporter en raison de codes souvent très spécifiques.

Son exposition a bénéficié à d’autres artistes coréens comme Okasian ou les membres du label Hi-Lite. Désormais concentré sur la sortie très proche de son EP « Self Portrait », Keith Ape doit confirmer l’essai marqué avec le single « It G Ma ».

Catégories

Il est 1 commentaire

Add yours