La France : un pays du manga


La France est actuellement le deuxième consommateur mondial de mangas derrière le Japon. Un manga est même en cours de partenariat avec l’Etat, plus précisément le ministère de l’agriculture avec les éditions françaises Kurokawa, dont le speech est consacré à une romance se déroulant dans un lycée agricole. L’objectif est d’adopter un style militant afin donner une meilleure image de l’agriculteur en France mais aussi de séduire les jeunes.

Sur un volet plus culturel, une exposition consacrée au mythique Osamu Tezuka (le père du manga qui a réalisé Astro Boy) est ouverte dans une galerie parisienne avec l’intermédiation du Louvre et parvient à attirer tous les publics, que ce soit de jeunes enfants, des étudiants en beaux-arts ou encore des adultes de plus de 40 ans.

Osamu Tezuka en train de travailler

Tandis que le Tokyo Game Show, un festival consacré à la culture nippone, vient d’être distingué par le ministère des affaires étrangères japonais et attire plus de visiteurs que le Salon du Livre. Pour rappel, le TGS ne représente pas uniquement les mangas mais aussi tout ce que produit le pays du soleil levant autour des jeux vidéo, de l’animation, etc.

Tokyo Game Show 2013

Néanmoins des résistances demeurent comme on peut le voir au festival Angoulême pour le salon de la BD, où les mangas ne sont parvenus à rafler que 5% des prix alors que leur représentation en librairie est bien plus importante. On espère donc que ce début de reconnaissance sera confirmée pour cette culture qui le mérite vraiment.

Categories

+ There are no comments

Add yours