La musique classique fusionne avec l’électro au Weather Festival


Evénement assez improbable au Weather Festival dans le bois de Vincennes : l’ouverture de l’édition 2015 a vu joué l’orchestre de musique classique Lamoureux. On doit ce rapprochement inédit de deux genres diamétralement opposés à Derrick May et Francesco Tristano. Le premier est considéré comme un des pères de la techno tandis que le second est un artiste évoluant entre le piano classique et l’électro. Et pour notre plus grand plaisir le concert est disponible en replay grâce à la chaîne ARTE, toujours très présente sur la scène culturelle.

Dirigés par Dzijan Emin, les 60 musiciens de l’orchestre Lamoureux ont livré une prestation assez époustouflante qui a nécessité une longe préparation. Les instruments utilisés étaient très variés : violon, clarinette, hautbois ou encore vibraphone afin d’accompagner le pianiste Francesco Tristano. Quant à Derrick May, il était aux commandes d’instruments analogiques et électroniques dans une atmosphère savamment étudiée par une scénographie lumineuse réussie.

Le festival électro à ne pas manquer

Avec sa sonorité house et techno, le Weather Festival est devenu le festival électro parisien à ne pas manquer en seulement trois éditions. Près de 50 000 personnes vont y faire la fête ce weekend autour du thème des 4 saisons. La programmation de l’édition 2015 affiche notamment la russe Nina Kraviz, Jeff Mills ou encore le frenchie Roman Poncet pour un total de 70 artistes. Le Weather apporte un nouveau souffle à Paris au niveau des musiques électroniques comme l’explique un des cadres de la Mairie de Paris au magazine Tsugi :

On a souvent entendu à tort que Paris manquait de festivals en rapport à la scène électro, comparé à d’autres grandes villes européennes comme Barcelone, Berlin… Le fait que le festival puisse s’implanter à Paris intra-muros cette année était très important : on sait que c’est un type d’événement phare pour le public qui contribue au rayonnement culturel, au tourisme et à l’économie.

Le Weather Festival veut ainsi démocratiser la techno, l’ouvrir au plus grand nombre. Cela passe également par la volonté d’être plus responsable à travers une mise en avant du développement durable pendant l’événement.

A lire aussi :  Woodkid remixé par Pharrell

Categories

+ There are no comments

Add yours