Les Dodos : j’ai la guitare qui me démange…

0 Partages

Ca nous avait tellement manqué. Des mois après une trêve forcée d’arts et de spectacles, le vivant reprend ses aises, il court, il vole ! Tout commence par une guitare, puis deux, puis trois…Et voilà l’instrument de musique transformé en accessoire clé d’un spectacle fou et musical. Et soudain la lumière du collectif, des éclairs de tendresse, des rayons de rire, le spectacle des Dodos est à voir absolument pour reprendre courage face au monde d’après. Car le Dodo, rappelons-le, est cet oiseau incapable de voler, décimé par l’homme et qui a disparu de la surface de la Terre. Alors ces cinq artistes ont décidé eux d’être là, d’exister et de nous transmettre leur énergie. La troupe est accueillie au Théâtre Montfort, jusqu’au 20 septembre – dépêchez-vous d’aller les voir ! – sous un chapiteau de cirque, car il est question tout d’abord de cinq acrobates incroyablement doués.

Les Dodos, contrairement à leurs ancêtres à plumes volent vraiment, et leurs performances, souvent à couper le souffle, enchanteront petits et grands. Les cinq amis voltigent, se coursent, se jettent avec une précision et prise de risque d’une audace folle.

Une fille, quatre garçons

Clownesque et tendre à la fois, les Dodos nous font rire, nous émeuvent, le tout dans une joyeuse énergie qui prend tout l’espace, notre regard se pose de l’un à des l’autre, pendant 1H25, et l’on se demande où ils puisent autant de force et de courage quand ils sautent dans le vide pour mieux s’accrocher les uns aux autres.

Plus encore, à travers chaque acrobatie, ce qui nous touche ainsi imperceptiblement, ce sont les liens entre chacun, leur regard plein de confiance et d’amitié, leur volonté de laisser la place à chacun d’exister sur scène, comme des personnages à part entière. Tantôt c’est la jeune femme qui investit la scène pour un numéro de danse en solitaire tout en force et en équilibre, tantôt c’est ce grand jeune homme, parfait acteur à l’image du Dodo, naïf et un peu gauche qui se lance avec courage dans une acrobatie. L’agilité du groupe va de pair avec son espièglerie sans fin et le rend très attachant. Une création de la Compagnie le P’tit Cirk, fondée par Danielle Le Pierrès et Christophe Lelarge, qui nous rappelle à quel point la réussite vient du partage, de l’amour que l’on donne. Le rire d’un enfant traverse alors régulièrement la salle et la fin du spectacle fait lever la foule qui applaudit à tout rompre.

Ça nous avait tellement manqué !

Découvrez le au Théâtre Montfort. 

0 Partages

Fondateur du site artjuice.net, passionné par les nouveaux médias et la culture contemporaine.