Nouvelle culture urbaine japonaise : M. Sweet! et le culte de la jeunesse


Êtes-vous assis confortablement ? Pas pour longtemps , car il est temps d’apprendre un mot de vocabulaire de la nouvelle culture japonaise. En l’occurence « moe » – le terme d’argot japonais pour définir une obsession fétichiste envers les pré-adolescentes .

Un diplômé des Beaux-Arts , M. membre de Kaikai Kiki un collectif fondé par Murakami , est de son propre aveu un « otaku » – un geek avec un intérêt obsessionnel spécifique. Dans son cas, ce sont les yeux des jeunes filles de mangas, qui pour M. et autres  « lolicons » ( ceux qui ont un complexe Lolita ) représentent un objet de désir car transmettant une énergie débordante et une jeunesse symbole d’immortalité. Des ados qui resteront à jamais inaccessibles du fait des contraintes morales inhérentes au Japon, une frustration qui explique les thèmes des mangas actuels.

M. s’en rend lui même compte, et avec sa dernière collection Sweeet ! , il tente de combler un fossé culturel en incorporant des éléments de street art occidental dans ses toiles. Cette collection est exposée en ce moment même à la Galerie Perrotin de Hong Kong, et y restera jusqu’au 9 Novembre .

mrsweeet2

mrsweeet8

mrsweeet7

mrsweeet1

mrsweeet3

mrsweeet4

mrsweeet5

Categories

1 comment

Add yours
  1. 1
    baja bound

    · i was so thrilled to see that image of rob ryan’s plates on your site! i’ve been such a fan of his paper work for some time now, and his imagery and precision never cease to amaze me. you’re lucky to have those gorgeous plates

+ Leave a Comment