nuit nanarland 3

Rien ne vaut un bon Nanar !

Ce week-end avait lieu la Grand-Messe annuelle des Nanars : une nuit blanche au Grand Rex où nous nous sommes rendus avec le plus grand plaisir !

La Nuit Nanarland 3, entre rires et émotions

En réalité, c’était la 14e nuit des Nanars à Paris. Anciennement à la Cinémathèque, cette folle nuit est déplacée au Grand Rex pour accueillir un public toujours plus nombreux : 2700 personnes.

Au programme ? Des Nanars, des bandes annonces de (mauvais) films cultes, des animations et des rencontres.

C’est un festival de délire ! D’abord, les fans connaissent par cœur les répliques des extraits passés en introduction. Ensuite, pendant la projection des 4 films, les spectateurs commentent, alpaguent les personnages du film. C’est une expérience particulièrement immersive de cinéma. Jouissif !

nuit nanarland 3

White Fire, chef d’oeuvre retrouvé

Le premier film, sans doute le « meilleur » de la soirée, est présenté plus de 30 ans après sa sortie. Il s’agit de  » « Vivre Pour Survivre (White Fire / Le Diamant) » de Jean-Marie Pallardy. Célèbre réalisateur de ce genre de film d’action-érotico-comédie-thriller-raté. Et on adore !

Abracadabrante, l’histoire raconte les péripéties de Mike et Ingrid. Frère et soeur, leurs parents sont assassinés sous leurs yeux quand ils étaient enfants. A l’âge adulte, ils émigrent en Turquie et sont mêlés à un traffic de diamants. Ça ne sert à rien d’en raconter plus, on vous embrouillerait. Flirtant avec l’inceste, mais ne se prenant jamais au sérieux, ce film provoque l’hilarité de la salle. Des cascades improbables, des retournements de situation rocambolesque. Et du gore aussi. Cocktail réussi.

Bouquet final : le réalisateur a été accueilli à l’issu du film sous un tonnerre d’applaudissements.

Voilà un bref aperçu de la Soirée Nanarland 3. D’abord, on a ri, on a mangé des pop corn, on a échangé avec nos voisins sur nos nanars préférés, les introuvables aussi. Puis, on a un peu roupillé (assis dans un confortable fauteuil en cuir de la grande salle du Rex de 19h30 à 5h du matin). Enfin, c’est une expérience jubilatoire qui rassemble toute une communauté soudée et passionnée.

Si vous aimez les Ninjas, les effets spéciaux ratés, les zombies, le porno soft, les films réalisés/produits/écrits/joués/mis en lumière/composés par le même milliardaire russe dont le rêve de petit garçon gâté était de réaliser un film de super héros, alors La Nuit Nanarland 4 reviendra spécialement pour vous l’année prochaine !

Le programme de la soirée, c’est ici !