Soundcloud va introduire de la publicité


Soundcloud est incontestablement le leader des sites spécialisés dans la musique en streaming, loin devant Deezer ou bien Spotify, avec ses 250 millions d’utilisateurs dans le monde dont 175 millions utilisent le service chaque mois. Pourtant le poids économique de la start-up berlinoise est bien moindre que celui de ses concurrents. Ainsi, Soundcloud a enregistré un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros en 2013 pour des pertes de 23 millions d’euros… Une situation qui n’était pas tenable sur le long-terme même si on aimerait que Soundcloud reste comme il a toujours été.

SoundCloud « contraint » de trouver un accord

Le service de musique en ligne a récemment signé avec Warner suite à de longues négociations en coulisse. Soundcloud pourra dans un futur proche diffuser le catalogue du célèbre major en échange d’un abonnement payant et venir marcher sur les plates-bandes des acteurs historiques. Mais n’est-ce pas inutile ? Car la clientèle de Soundcloud a pour l’habitude d’écouter des morceaux de DJs ou musiciens que l’on ne trouve pas ailleurs. Alors pourquoi vouloir proposer des sons « commerciaux » ?

Soundcloud bienvenue

Tout simplement car ces DJs et musiciens basent souvent leur travail sur des morceaux distribués par les trois grands majors : Sony, Warner et Universal. Le meilleur exemple est celui des remix que l’on trouve en masse sur le site. Les ayants droit se montrent de plus en plus virulents face à ces reprises qui ne leur rapportent absolument rien, en invoquant notamment la menace de poursuites judiciaires contre Soundcloud. Il fallait donc trouver une solution aussi bien à ce problème que celui concernant le volet financier.

L’apparition de la publicité

Cet accord prévoit la prise de contrôle de 3 à 5% du capital de Soundcloud par Warner et l’introduction de la publicité audio au sein-même des morceaux. Cette option est déjà disponible pour les artistes qui le souhaitent mais devrait donc tendre à se généraliser. Pas sûr que les utilisateurs apprécient ce nouveau modèle alors qu’ils étaient habitués à une écoute illimitée et sans entraves. Pour rappel, l’unique source de revenus de Soundcloud était auparavant les abonnements souscrits par les professionnels pour augmenter leur espace de stockage.

Un scénario qui nous rappelle étrangement celui de Deezer il y a quelques années. Désormais le service de streaming musical français est entièrement payant, 5 heures d’écoute gratuites par mois c’est peanuts… On espère que la même chose n’arrivera pas à Soundcloud.

Categories

+ There are no comments

Add yours